Bienvenue sur notre blog

Nous partons faire un tour du monde à partir de mi mars à début juillet 2010.

Notre théme : le tour du monde des logements insolites, écologiques et typiques.

 Au programme de ce tour du monde, New York, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l’île de Pâques, la Polynésie, la Nouvelle Zélande, l'Australie et le Japon. Ce site nous permettra de vous faire partager ce périple, des préparatifs jusqu'au retour.

Japon

Mercredi 16 juin

Nous arrivons à Tokyo, la plus grande ville du monde avec ses 13 millions d'habitants (30 millions pour le grand Tokyo) l'on peut s'y sentir perdu. Venant de Narita l'aéroport international nous avons traversé des banlieues, autoroutes, voies ferrées, grattes ciel, néons lumineux, des tourbillons de lumières et trafic intense pour rejoindre notre hôtel situé près de la gare de Shinjuku. Elle est la plus importante station de métro au monde avec ses 3 millions de passagers quotidiens, ses nombreux étages, ses kilomètres de couloirs et correspondances avec une cinquantaine de sorties. A la sortie de la gare nous avons demandés notre chemin à un policier qui nous a gentiment expliqué comment nous rendre à notre hôtel (le Sunroute Plaza Shinjuku http://www.hotelsunrouteplazashinjuku.jp/en/ ) même s'il ne parlait que très peu anglais. Jusque là pas de soucis mais lorsque nous avons voulu chercher un restaurant ou une boutique précise comment ne pas se perdre lorsqu'il n'y a ni numéro ni nom de rue ! Quand il y a des numéros sur les immeubles ils ne se suivent pas ils ont été attribués en fonction de la date de construction, sachant que l'on construit et démolit sans cesse ! Une seule solution demander sa route aux Japonais qui sont d'une très grande serviabilité et n'hésite pas à vous accompagner sur plusieurs centaines de mètres.

 

Jeudi 17 Juin

Direction le quartier des grattes ciels de Nishi Shinjuku dont le Metropolitan Government Office 243 m de haut , 48 étages, 2 tours jumelles reliées entre elles, coût 1 milliard de dollars et panorama exceptionnel de l'observatoire gratuit au 45e étage. Par temps très clair il est même possible d'apercevoir le Mont Fuji. Puis visite du NTT Inter Communication Center consacré aux innovations techniques en robotique, communication et vidéo. A la recherche d'un restaurant pour le soir nous avons flâner dans le petit quartier électrique près de notre hôtel, grand choix de restaurants au milieu d'une explosion de publicités géantes et néons lumineux. Nous ne pouvions pas manquer le bar à sushis, confortablement installés au comptoir, nous avons pu choisir et observer les maîtres sushis découper le poisson devant nos yeux , quant au goût quel régal, nous n'avions jamais mangé du poisson aussi frais et la cuisson du riz vinaigré absolument parfaite, le tout servi avec du thé vert le meilleur que l'on est jamais goûté.

 

Vendredi 18 Juin

Départ pour Kyoto, l'ancienne capitale impériale, ville des arts, du thé et des geishas. Nous avons opté pour le bus 3 fois moins cher que le train et confortable avec sièges inclinables. Nuit dans une petite guesthouse de quartier, notre première nuit dans uns chambre typiquement japonaise. En entrant on laisse ses chaussures pour enfiler des chaussons ou sandales pour circuler, que l'on laisse à l'entrée de la chambre. Le sol dans la chambre est recouvert d'un tatami en paille de riz, pour dormir on déroule le futon (matelas) et la couette que l'on repli le lendemain matin.

 

Samedi 19 Juin

Visite à pied du marché Nishiki, très animé 150 épiceries bien tenues et décorées vendent les meilleurs produits de Kyoto, de quoi découvrir la cuisine japonaise : petites pieuvres en mini brochette, sashimis, grandes jarres de légumes acides acidulés, diverses algues nori-kombu-wakame, piments, racine de lotus, tempuras (beignets de poissons), tofu … un régal pour les yeux et les sens. Ce soir nuit dans un B&B traditionnel (Yonbanchi B&B http://homepage.mac.com/divyam/yonbanchi/index_fr.html) une ancienne maison de samouraï datant de la période Edo, à nouveau chambre traditionnel japonaise avec futon, portes coulissantes avec treillis de bois papier de riz et toilettes japonaises.

 

Dimanche 20 Juin

Le lendemain parcours à pied, visite du fameux temple Kiyomizu-dera un des trois temples les plus visités de Kyoto, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, il domine la ville sur une colline boisée, du quartier de Sannenzaka très belle promenade dans des ruelles pavées bordées de boutiques de souvenirs, d'artisanat et de belles maisons traditionnelles puis celui de Pontocho lieu magique le soir sous les étoiles, restaurants et bars avec terrasses sur pilotis en plein air donnant sur la rivière le tout illuminé par une multitude de lampions en papier de riz.

 

Lundi 21 Juin

Sur les conseils de nos hôtes nous partons en vélo découvrir toute la partie Est de la ville : le chemin des philosophes sur 2 km le long d'un canal bordé par des temples dont le Ginkaku-ji pavillon d'argent, le quartier de Gion très préservé et réputé pour ses décors raffinés, ses restaurants traditionnels, ses maisons de thé et ses geishas, dîner dans un restaurant de spécialités de teppanyaki littéralement “grillé sur une plaque de fer” sorte de cuisson “à la plancha“ : viande et légumes sautés devant le client, un délice !

 

Mardi 22 Juin

Le lendemain petit tour au temple Toji qui abrite chaque 21 du mois un grand marché aux puces avec environ 1200 stands d'antiquités, vêtements, céramiques, plantes, nourriture. Nous avons pu nous faire graver des baguettes à notre nom, nous mêler aux Japonais de tout âge et déguster des spécialités locales tels l'Okonomyaki sorte d'omelette au lard et choux ou les fameuses brochettes yakitoris, hum. Visite du sanctuaire Fushimi Inari en pleine nature , un des plus vieux du pays il est le principal sanctuaire Inari au nombre de 40 000 au Japon, on passe ainsi sous prés de 4 km de grandes portes peintes en vermillon dans la forêt, sortes de couloirs sacrés. Ces portes appelés torii dans la tradition sont des grands portiques qui marque la séparation entre l'espace sacré et le monde réel, entre le monde d'ici-bas et l'au-delà habité par les esprits et les dieux. Impression encore plus magique à la tombée de la nuit où le site prend toute sa dimension mystique.

 

Mercredi 23 Juin

Dernière belle promenade à l'Ouest de la ville à Arashiyama, le lieu de balade préféré des habitants de Kyoto pour son calme champêtre. Dans sa forêt de bambous nous avons eu la chance de voir de véritables geishas en kimono de soie fait main avec leur coiffure remontée, leur visage blanc et leur bouche dessinée à moitié, de quoi faire de belles photos. Avec ses 2000 temples Kyoto invite forcément à un prochain voyage.

 

Jeudi 24 Juin

Nous nous sommes ensuite rendus à Osaka, grande mégalopole futuriste, moins frénétique que Tokyo, elle est le plus grand port du Japon. Nous avons trouvé un petit hôtel bon marché à Shinsekai, quartier populaire parmi les moins chers de la ville, c'est ici que l'on trouve les meilleures yakitoris de la ville dans les rues et ruelles illuminées de lampions, enseignes et panneaux étincelants, crabes aux pinces d'or, statues de Billiken dont il faut caresser le pied pour qu'il porte bonheur et la tour d'Osaka emblème pour les habitants du quartier.

 

Vendredi 25 Juin

Visite agréable du temple bouddhique Shitennoji construit en 593 et de sa pagode à 5 étages.

 

Samedi 26 Juin

Puis du château d'Osaka situé au cœur d'un grand parc de 106 hectares, entièrement reconstruit en béton après avoir été deux fois la proie des flammes et détruit pendant la seconde guerre mondiale. Reconstitution fidèle et réussie du château de 1583 qui avait pour but à l'époque d'unifier le Japon comme une grande nation.

 

Dimanche 27 et lundi 28 Juin

Exploration de Den Den Town le plus grand quartier électronique de l'Ouest du Japon où l'on trouve tous les derniers appareils électriques ou numériques high tech et mangas, du quartier branché de Dotombori ses galeries commerçantes un véritable paradis du shopping, ses salles de jeux, son célèbre pont Ebisu avec des enseignes lumineuses géantes, ses nombreux restaurants le long de la rivière et petites échoppes où nous avons pu déguster la spécialité locale des takoyakis ce qui signifie « pieuvre cuite », ce sont en fait de petites boules faites de pâte à crêpe contenant des morceaux de pieuvre. La pâte à crêpe est cuite dans un moule en forme de demi-cercle et le cuisinier les retourne avec une rapidité incroyable en utilisant une sorte de cure-dent. Le tout est servi avec des flocons de poissons séchés et de la sauce un peu sucrée. On les mange généralement sur le pouce.

 

Mardi 29 Juin

Détour incontournable à America Mura, Osaka version Américaine, des centaines de boutiques de mode et d'accessoires à l'Américaine, des jeunes Japonais aux looks extravagants, aux cheveux décolorés blonds, bleus, roses, à ne pas manquer ! Osaka est d'ailleurs jumelé avec de grandes villes comme San Francisco, Sao Paulo et Shanghai.

 

Mercredi 30 juin

Petit tour dans le quartier d'Umeda, arrivée par la gare d'Osaka ultra moderne, bourdonnante d'activité, véritable ville souterraine, c'est le cœur battant de la ville avec ses tours futuristes, ses grands magasins, ses centres commerciaux, où l'on peut facilement s'y perdre. L'Umeda Sky Buliding est impressionnant, ultra futuriste, il est le symbole du renouveau de ce quartier, au sommet de sa tour situé à 170 m se trouve le jardin flottant avec une vue panoramique sur toute la ville d'Osaka.

 

Jeudi 1er juillet

Excursion à la journée depuis Osaka pour nous rendre à Nara, ancienne capitale impériale avant Kyoto, berceau artistique et religieux, elle comporte de nombreux sites classées à l'Unesco dont le pavillon central du temple Todaiji qui est le plus grand édifice en bois du monde et abrite le grand bouddha haut de 15m, la plus grande sculpture en bronze du monde, le sanctuaire Kasuga Taisha fondé au VIIIe siècle bordé d'une allée mystique de lanternes de pierre et de bronze ainsi que Kofuku-ji, le temple à cinq étages près d'un l'étang, deuxième du Japon par sa hauteur de 50 m. Le parc de Nara sert d'écrin aux temples et sanctuaires entre bosquets, étangs, allées forestières où cerfs biches et daims sont sacrés et évoluent en toute liberté. Petite visite du mémorial Okumura consacré aux technologies inventées par le créateur du même nom pour lutter contre les séismes au Japon, à ne pas manquer le fauteuil qui permet de simuler les secousses sismiques et donne une idée de la violence des tremblements de terre au Japon. Une promenade en vélo nous a permis d'apprécier tout le charme de cette petite ville provinciale dans un paysage verdoyant et d'une immense richesse culturelle.

 

Vendredi 2 juillet

Retour à Tokyo pour la fin de notre périple pour profiter de tout ce que cette ville a de folie, d'extravagance, de contradiction et de magie à offrir. Belle surprise que ce ryokan design situé au Nord d'Asakusa quartier populaire avec d'antiques cafés, buvettes et magasins d'occasion. Le quartier d'Asakusa accessible à pied respire un parfum d'antan où vit encore l'esprit du « vieil Edo » baigné de tradition où subsiste maisons basses, vieilles boutiques et magasins traditionnels. Son point central est le temple de Sensoji ou Asakusa Kannon et la rue commerçante qui y mène, la « Nakamise Dori » et ses nombreuses boutiques offrant des kimonos et toutes sortes d'objets traditionnels. Les deux portes protégeant l'accès au temple avec leurs énormes lanternes sont parmi les photos les plus prisées des visiteurs. C'est aussi cet endroit qu'on choisit les jeunes coureurs qui promène les touristes en pousse pousse «jinrikisha» pour racoler ces derniers. Nuit dans un très beau ryokan entre traditions et modernisme le Andon Ryokan http://andon.co.jp/

 

Samedi 3 juillet

Aujourd'hui nous nous rendons à Shibuya, quartier ultra moderne, très en vogue, il abrite la jeunesse branchée, les modes les plus folles et le plus grand carrefour piétonnier du monde. Du haut du Starbucks café la vue y est imprenable, des milliers de personnes traversent sur ces passages piétons qui existent même en diagonale donnant l'impression d'un champ de bataille et pourtant tout se passe harmonieusement au milieu de pubs géantes et néons lumineux. Juste à côté se situe le Center Gay rue piétonne dédiée à la jeunesse, magasins de fringues à l'Américaine, boutiques de gadgets, boitiers pailletés pour téléphone portable, snacks bon marché, bars branchés. Un peu plus loin le quartier des musiciens, studios d'enregistrement, salles de repet, magasins de vinyls avec graffitis. Sur la colline se trouve les boîtes de nuit branchés et les fameux love hôtels aux décors kitsch et délirants : château médiéval, palais des mille et une nuit, hôtel italien romantique style Renaissance … Les love hôtels traduction «hôtels d'amour» ont été créées pour les Japonais qui manquaient d'intimité chez eux, ils sont une échappatoire, un endroit confortable où passer un moment agréable avec sa dulcinée. On en compte plus de 25.000 dans tout le pays, avec une très forte concentration dans les villes d’Osaka et de Tokyo. Les chambres, généralement à thème, comprennent une décoration originale et parfois même extravagante. Deux formules de prix sont applicables : stay – une chambre pour la nuit – et rest – une chambre pour une durée plus courte souvent définie à 3 h. Nous ne les testerons pas et dormirons à l'hôtel Fukudaya www.fukudaya.com petit hôtel japonais.

 

Dimanche 4 juillet

Nous profitons d'être dimanche pour nous rendre sur le pont d'Harajuku pour voir les cosplays, ces adolescents déguisées en gothika, Lolita ou Barbarella. En effet le cosplay qui vient de l'anglais costume et play est une pratique consistant à jouer le rôle d'un personnage (de jeu vidéo, de manga, de film...), très répandue au Japon, les jeunes se réunissent le dimanche pour parler entre eux et se faire photographier. Petit tour à Takeshita dori la rue des ados et des modes les plus folles, de la poupée barbie à l'héroïne de manga, servante en noir et blanc ou encore le look rocker destroy. Sans oublier les jeunes filles qui viennent se prendre en photo sur des décors les plus kitch. Pause déjeuner au restaurant de la galerie Design Festa très branchée et créative, cette galerie d'art moderne au look de squat d'artiste est officiel et permet aux artistes d'exposer à moindre coût. Quant au restaurant une formule à volonté bon marché «All you can eat» est proposé avec pour spécialités l'Okonomiyaki sorte d'omelette, okonomi littéralement «ce que vous aimez / voulez» avec des légumes souvent du choux, de la viande, ou des crevettes et Monjayaki dérivé moins compact et plus aéré que l'on prépare et fait cuire soit même sur une plaque chauffante, un régal ! Promenade agréable dans le parc Yoyogi qui s'étend sur 700 000 m2 et compte près de 130 000 arbres de 365 espèces différentes et abrite l'un des plus beaux temples shintoïstes de Tokyo le Meiji Jingu. Un peu plus loin s'étend le quartier d' Omotesando sorte de Champs Elysées avec toutes les boutiques de grandes marques Prada, Louis Vuitton, Dior, Ralp Lauren, Chanel. Nous reprenons le métro pour aller à Akihabara la ville électrique, la capitale de l'électronique, des mangas et souvenirs hors taxes en tout genre. Dans les petites boutiques situées dans les marchés couverts, ou les ruelles étroites, on trouve tout un tas de pièces détachées et d'accessoires allant de la guirlande électrique au matériel de surveillance vidéo, en passant par toutes sortes de composants électroniques et autres multiprises. Les grands magasins sont les rois de l'électroménager dernier cri, de la téléphonie mobile, des ordinateurs et des jeux vidéos. Les vendeurs qui parlent plusieurs langues racolent les badauds en vantant les mérites de leurs appareils. Une ambiance de folie sous un bruit assourdissant et des enseignes lumineuses de toute part.

 

Lundi 5 juillet

Pour notre dernier jour, nous ne pouvions pas repartir sans être allés faire un tour au marché aux poissons de Tsukiji, le plus grand marché aux poissons du monde, 2500 tonnes par jour, plus de 450 espèces de poisson et environ 50 000 personnes y travaillent. Normalement les ventes aux enchères sont réservés aux professionnels, seul un quota de 140 visiteurs sont autorisés par jour depuis mai 2010 et il faut s'inscrire dés 4h30 du matin pour pouvoir y assister. Sinon les touristes sont tolérés dans le reste du marché et dans les restaurants de sushis et les petites poissonneries les plus frais au monde. Des dizaines de milliers de personnes et voitures motorisées déambulent dans ce dédale, c'est un véritable va et vient, attention à ne pas rester au milieu. Le thon rouge est la pièce la plus convoitée, il arrive que des pièces de très grande qualité atteignent les 10 000 euros. Le spectacle vaut le détour. De retour dans le quartier de Shinjuku nous nous rendons au Toto Super Space situé au 26e et 27e étages, sorte de show room du plus grand fabricant de sanitaires japonais où sont exposés les toilettes les mieux équipées du monde : séchoir à air, siège chauffant, options de massage, ajustement des jets d'eau, ouverture automatique de la lunette, ventilation anti-odeur, chasse d'eau automatique après usage, panneau de contrôle sans fil, chauffage et climatisation pour les pièces … insolite ! Dîner au Yakitori Yokocho la ruelle des brochettes, une ambiance unique dans cette petite ruelle enfumée où sont regroupées une vingtaine de restaurants minuscules d'avant guerre servant uniquement des brochettes cuites sur un grill constituées de poulet, de bœuf, de champignons, d'ailes et d'œufs de caille, de porc, de fromage, d'abats. Dernier tour au Kabukicho le quartier chaud de Tokyo et de la vie nocturne (aucun risque rappelons que Tokyo est la ville la plus sûre au monde), salons de massage, salles de jeux, fast foods, cinémas, love hôtels et bars à hôtesses.

 

Voilà notre périple au Japon déjà terminé et nous avions encore tant à voir, c'est sûr il nous faudra revenir. Cette première découverte du Japon nous a déjà permis d'être agréablement surpris par la magie de Tokyo et chacun de ses quartiers qui possède une atmosphère unique, par Kyoto et Nara le charme des villes impériales et du Japon d'antan, par Osaka la moderne, de déguster la si délicieuse cuisine Japonaise ainsi que d'apprécier l'extrême gentillesse et dévouement des Japonais qui n'hésitent pas à vous aider lorsque vous semblez perdu en vous avouant que même pour eux ce n'est pas évident de se retrouver à Tokyo, d'aller à votre rencontre comme ce petit moine qui voulait juste parler avec nous pour exercer son anglais ou ce Kyotoïte qui s'est mis à notre place et semblait tellement désolé pour nous que l'on nous ai vendu une carte de téléphone nationale au lieu d'internationale. Vous aurez compris que nous avons adoré le Japon, dernier pays qui clôture notre tour du monde que nous avons beaucoup aimé partager avec vous.

 

Sydney

Dimanche 6 Juin

Paul, le cousin d'Arnô nous accueille à l'aéroport, nous le reconnaissons facilement, il est habillé exactement comme sur la photo qu'il nous avait envoyé : avec l'écharpe de foot du psg ! Il ne parle qu'anglais ou Laotien, Arnô va être obligé de parler anglais ! Nous allons jusqu'à sa maison où Yuko sa femme Japonaise nous attend. Ils habitent une belle petite maison dans la banlieue de Sydney à Yagoona très joliment décorée. Yuko a préparé du poisson d'une cuisson parfaite, hum ! Nous sommes reçus comme des rois, notre chambre était prête avec nos petits chaussons et nos petites chaussettes !

 

Lundi 7 Juin

Le cousin a prit sa journée, il nous emméne visiter Sydney, il nous montre comment prendre le métro, Yagoona est à 40 min du centre. Nous allons bien sûr au pied du célèbre opéra, nous nous promenons le long du port, la rue principale commerçante avec toutes les boutiques, les galeries commerciales puis le quartier chinois où nous déjeunons. Un bon aperçu de Sydney qui a l'air d'une ville bien agréable. Le soir Arnô s'est proposé de cuisiner, au menu spaghettis aux fruits de mer. Nous avons le froit à la dégustation de vins Australiens, très bons. Les cusins nous ont fait découvrir leur émission TV préféré, Master Chef, c'est un concours de cuisine pour des amateurs, en anglais ça nous exerce !

 

Mardi 8 Juin

Journée tranquille, Paul travaille, nous restons à la maison pour nous reposer car depuis le début du périple nous n'avons pas soufflés ! Nous en profitons pour utiliser Internet pour préparer le Japon et faire l'article pour le magazine Trends. De plus nous nous sentons bien dans cette maison agréable. Nous sortons juste au kfc du coin et acheter du chorizo chez l'espagnol qui a une belle épicerie spécialisée avec de beaux gros jambons suspendus, ça sent trop bon ! Ce soir Arnô fait une paella, nous nous régalons surtout avec le chorizo qui est délicieux. Les cousins font déguster plusieurs vins Australiens à Arnô. A nouveau nous regardons Master Chef et nous commençons à nous prendre au jeu. Ce soir 3 matchs de foot à la suite pour la coupe du monde.

 

Mercredi 9 Juin

Nous ne décollons qu'en fin de matinée mais ça fait vraiment du bien de sortir. Nous prenons le métro pour aller en ville, allons au marché aux poissons et déjeunons sur place en prenant un plateau de poissons, malheureusement tout est frit, c'est un peu gras. Nous nous balladons ensuite sur Darling Harbour qui a beaucoup de charme. Un métro aérien surplombe tout le port, des restaurants et une galerie commerciale un peu chic tout autour du port. Des installations sont là pour la coupe du monde. Nous allons jusqu'au jardin Japonais qui est malheureusement payant. De retour à la maison, Paul est déjà rentré et prépare de la viande dans un appareil magique le Tornado, qui cuit à l'halogène avec une ventilation style chaleur tournante. Le top c'est qu'il n'y a pas du tout de gras (tout le gras coule au fond). Les travers de porc sont absolument délicieux. Soirée tranquille devant Master Chef et match de foot.

 

Jeudi 10 Juin

Journée tranquille, cet aprés midi rendez vous skype avec la famille. Nous profitons également pour utiliser le téléphone qui ne côute vraiment pas cher ici.

 

Vendredi 11 Juin

Paul a gentillement prit sa journée, il nous emméne voir les magnifiques plages de Sydney dont la fameuse Bondi Beach avec les beaux surfeurs ! Puis Diamond Bay d'où il y a une superbe vue sur Sydney. Paul la surnomme Double Bay car tout est tellement cher ici que tout se paye le double ! Ce soir Yuko fait des sushis, huum trop bons !

 

Samedi 12 Juin

Direction les Blue Montains, nous nous prenons des bouchons monstres, nous n'avions pas pensé au long week end, 2h30 pour s'y rendre au lieu d'1h. Déjeuner sur le pouce, nous goûtons au Meat Pie, une spécialité, sorte de tarte à la viande, c'est bon. Nous allons ensuite au point de vue Echo Point à Katoomba d'où la vue est magnifique sur les montagnes, les forêts verdoyantes et les Three Sister formations rocheuses. Pas de chance l'aura bleu qui flotte au dessus des forêts n'y est pas, nous avons déjà la chance d'avoir la vue dégagée car Yuko y était venu la semaine dernière et avec le brouillard ne voyait rien. La couleur bleue est provoqué par l'huile volatile des eucalyptus. Les Blue Mountains sont classées à l'Unesco. Au loin nous apercevons un petit train touristique, un rail qui descend dangeureusement dont la pente à 45° est l'une des plus abruptes du monde. En revenant nous allons manger un pho une soupe Viet (la préfére d'Arnô) chez d'autres cousins. Il y a une cheminée, bien agréable car mine de rien il fait frais, c'est le début de l'hiver à Sydney. Les jeunes cousines sont de belles Laotiennes, leur accent Australien pas si simple à comprendre !

 

Dimanche 13 Juin

Aujourd'hui nous allons visiter Featherdale Wildlife Park, le plus grand zoo privé d'Australie. Nous avons pu approcher de prés les kangourous, caresser des koalas, voir des dingos, des perroquets, le diable de Tasmanie ... Le zoo est bien car il permet d'être proche des animaux. Nous rentrons assez tôt pour aller chez d'autres cousins. La soeur du cousin a préparé 3 tonnes à manger ! A 16h nous n'avons pas trop faim surtout que nous avions mangé un pho (la soupe Viet au resto) 2h avant ! En plus nous sommes 6, il yen a pour 20 ! Des spécialités Laotiennes de la viande séchée, du riz gluant, des labs, des grillades au barbecue, des salades composées, des fruits ... Les deux fils ont des accents Australiens incompréhensibles "hey guys" !

 

Lundi 14 Juin

Nous profitons de cette journée pour retourner à l'opéra de Sydney où il fait beaucontrairement à la dernière fois. Nous nous promenons sur Circular Quay très animé car c'est un jour férié, il y a des joueurs de dj redo, des magiciens, des show mans ... Nous voulions prendre un ferry pour nous ballader dans le port mais nous ne savons pas lequel prendre. En allant à l'office de tourisme nous découvrons qu'il existe un bateau gratuit. Bon plan mis il faut faire la queue surtout en ce jour férié, nous attendons bien 30-40 min. C'est cool la traversée est dans toute la baie et dure prés de 30 min avant de nous déposer sur Cockatoo Island. En plus il y a une exposition d'art sur l'île, un peu particulier ! Le retour en bateau est magnifique, encore plus beau que l'aller, surtout lorsque nous passons devant l'opéra et que nous entrons dans la baie. De retour à Yagoona soirée tranquille.

 

Mardi 15 Juin

Paul a encore prit sa journée pour nous, trop gentil. Notre dernier jour est tranquille, barbecue dehors avec un magnifique soleil, très agréable. Aprés midi sieste et Internet. Direction l'aéroport où Yuko nous rejoint pour boire un dernier verre. Nous les quittons avec un pincement au coeur car ils nous ont vraiment superbement reçus et sont tous deux d'une extrême gentillesse. Notre prochain rendez vous en France où nous leur avons promis un énorme plateau de fromage ! Un très bon souvenir donc de ce séjour à Sydney. Merci.

 

Nouvelle Zélande Sur la route ...

 

 

Dimanche 16 Mai

Avec le décalage horaire nous sommes partis samedi de Polynésie et arrivons dimanche en Nouvelle Zélande pourtant le vol n'a duré que 5h, d'autres voyageurs qui ont fait le voyage dans le sens inverse sont alors arrivés 1 jour avant d'être partis ! Dans l'avion nous avons remplis une fiche de douane où nous avons dû signaler notre tente de camping qui a été contrôlée, nettoyée et désinfectée à l'aéroport (presque pire que la douane Américaine !). Moins drôle quand le douanier nous rend notre tente dans le désordre que nous devons replier dans l'aéroport. Le sourire et les excuses du douanier rattrape heureusement tout ! Nos dessous de chaussures de randonnée ont aussi été vérifiés. Petit tour à l'office de tourisme, incroyable le nombre de brochures et plans gratuits sur tout le pays, ils sont vraiment super bien organisé. Trés utile surtout que nous n'avons pas encore fait notre itinéraire, nous savons juste que nous allons louer un camping car. Arrivée au Quadrant Hotel réservé par Last Minute, superbe hôtel moderne et design. http://www.thequadrant.com/  Le lobby et la réception sont illuminés de différentes couleurs, un petit jardin japonais sec, chambre design et fonctionnelle avec kitchenette, lave vaiselle, écran plasma et balcon avec vue du 17e étage (Arnô a le vertige !) Bien sympa.

 

Lundi 17 Mai

Notre mission aujourd'hui trouver le loueur pour notre camping car. Nous allons chez backpaker campervan un des moins cher (bon plan donné par un autre routard). Ils ont de la dispo et le pack avec l'assurance maximale permet de ne pas avoir à faire de deposit (donc ouf pas de débit d'un gros montant sur notre carte de crédit) et surtout ne prendre aucun risque car un accident peut rapidement exploser notre budget et nous ne sommes qu'à la moitié de notre voyage. Le prix des locations n'est pas très chers 45 $ NZD soit environ 25€ par jour auquel il faut ajouter l'assurance 25$ NZD soit 14€. Petite comparaison chez Juicy rentals mais il n'y a plus de camping car avec douche et toilette, vu que c'est le début de l'hiver en Nouvelle Zélande ce sera mieux avec. Autre point à réfléchir, nous voulons faire les 2 îles mais les traversées ferries sont assez chers, nous optons donc pour les vols low cost (encore un bon plan d'un autre routard), il nous faudra juste rendre le camping car et en reprendre un sur l'île du sud. Sur le chemin nous sommes passés devant un supermarché asiatique et en avons profité pour acheter un canard laqué entier super économique car nous en mangerons 3 fois. Petit tour en ville pour avoir un aperçu d'Auckland, la ville est très propre, tout illuminé avec sa skytower. A l'intérieur c'est un vrai complexe avec cinéma, théâtre, casino, office de tourisme. Il est possible de sauter à l'élastique depuis la tour ou de faire le tour de la paserelle anarché avec des cordes. A côté une autre attraction, une espèce de boule tenue par 2 câbles qui tourne sur elle même et se projette à une distance pas possible comme le rebond d'un élastique. Ils adorent les sports extrêmes en Nouvelle Zélande.

 

Mardi 18 Mai

Départ pour l'aventure en camping car ! Nous laissons mon sac à dos avec tous les trucs lourds et non utiles (tente, sacs de couchage, guides ...) car nous ne devons pas dépasser les 20 kgs sur les vols low cost et puisque nous retournerons au Beekman Tower Hotel à la fin. Bus jusqu'à l'aéroport avec les tickets gratuits fournis par le loueur de camping car puis petite navette. Nous arrivons enfin au bureau du loueur et découvrons notre nouvelle maison pour 10 jours. C'est correct, pas immense mais pratique : le coin salon se transforme en lit pour la nuit grâce à la table et à une planche en bois pliable, il y a une kichenette équipée avec gaz, frigo, vaiselle, draps, couvertures, torchons, mini douche wc. On ne nous explique pas grand chose, nous verrons au fur et à mesure, c'est la 1ère fois que nous louons un camping car. Direction le supermarché pour faire le plein avant de prendre la route (à gauche il va falloir s'y habituer !) pour la péninsule de Coromandel. Dés que nous arrivons sur la péninsule, les paysages sont magnifiques avec le coucher de soleil sur la mer. Il est 17h30 et il commence déjà à faire nuit, nous cherchons un endroit où nous arrêter pour passer la nuit. De nuit pas évident, nous retournons finalement sur nos pas à un endroit qui avait retenu notre attention en route. C'est un grand terrain vert avec vue mer où il y a déjà un autre campervan. Notre 1ère nuit en camping car !

 

Mercredi 19 Mai

Réveil agréable avec vue mer, douche chaude, p'tit déj avec le soleil en prime très agréable, c'est ça la liberté ! Petit détail nous ne réussissons pas à faire fonctionner les prises électriques et apparemment le chauffage portable n'y est pas. Nous passons un coup de fil au loueur qui nous explique que les prises ne fonctionnent que lorsque l'on se branche en électricité dans les campings. Pas cool pour recharger les piles de l'appareil photo, nous tentons des piles ordinaires mais ça ne fonctionne pas, quelle malchance.  En plus nous venons de nous apercevoir que notre nouvel appareil Pentax étanche a prit un coup sur l'écran et nous ne voyons plus ce que nous prenons en photo. En espérant qu'il ne faille pas acheter un autre appareil photo car c'est totalement hors budget. Aujourd'hui nous nous rendons à une magnifique plage sauvage l'une des 20 plus belles au monde, beaucoup plus belle que celles de Polynésie. Nous allons ensuite à Cathedral Cove très beau paysage entre falaises et mer. Direction ensuite Hot Water Beach pour 16h -16h30 avant la marée haute (vérifiée à l'office de tourisme au préalable), il y a en fait une nappe souterraine d'eau chaude d'un ancien volcan qui ressort à 45-50°C, le petit jeu est de faire son trou dans le sable, so petit spa individuel et s'y allonger. Par endroit l'eau est tellement chaude qu'il est impossible de marcher pieds nus ! C'est vraiment fun. Ca s'appelle d'ailleurs la Mercury Bay. Vu qu'il n'est pas trop tard nous poursuivons la route en direction de Tauranga et cherchons un endroit pour passer la nuit. Nous roulons, traversons plusieurs bourgades, la nuit tombe, nous ne trouvons rien d'autre que nous arrêter en ville près d'un jardin d'enfants. Nous mangeons tranquilles et nous couchons, 30 min après nous entendons un bruit de tôle comme si quelqu'un avait tapé sur le campervan ?

 

Jeudi 20 Mai

1 douche 1/2 et il n'y a plus d'eau ? Nous lisons le manuel puisqu'on ne nous a rien expliqué, en fait il faut remplir l'eau tous les jours ! Ok maintenant il nous reste à savoir où nous approvisionner en eau. Cette nuit a été plus fraîche et il n' a pas de soleil ce matin là, moins agréable. Route jusqu'à Mont Maunganui, station balnéaire, nous grimpons en haut du mont où la vue est magnifique, vue quasiment à 360°, grimpette pendant environ 45min, ce qui enchante Arnô ! Pendant ce temps nous avions laissé nos piles charger à l'office de tourisme, plan D ! Puis route jusqu'à Taurenga mais il commence à pleuvoir. Nous traversons ensuite Te Puke ville mondiale du Kiwi. Sur la route au milieu de nulle part Arnô aperçoit d'autres campings cars arrêtés face à la mer. C'est un camping communal qui fonctionne avec un système d'enveloppe, il n'y a pas de réception, il faut déposer l'argent dans l'enveloppe en l'occurence 15$ NZD soit environ 8€ pour 2 personnes, vraiment pas cher il y a le branchement d'eau et des toilettes, très pratique et sécurisé la nuit.

 

Vendredi 21 Mai

P'tit dej avec vue mer, super agréable. Route jusqu'à Whakatane, petite halte à l'office de tourisme pour savoir s'il existe une liste de campings dans le même genre que celui de la veille, malheureusement il n'y en a pas, c'est géré par la ville ou des associations au cas par cas. En revanche nous obtenons un petit guide du department of conservation avec des campings pas chers dans les parcs nationaux et le guide de tous les campings payants, ce qui va beaucoup nous aider. Nous poursuivons la route jusqu'à Opotiki puis Gisborne où nous nous arrêtons manger, dommage il commence à pleuvoir. Nous décidons ensuite de continuer la route et chercher un endroit où dormir parce que la nuit tombe vite. Nous cherchons du côté de Nuhaka, la péninsule est magnifique et sauvage mais le camping est interdit. Du côté de Nairoa et Bay View rien non plus, nous traversons Napier et en direction de Hastings sur le bord de mer nous trouvons un parking près du bord de mer où il y a déjà un autre campervan, heureusement car il fait déjà nuit.

 

Samedi 22 Mai

Nous nous réveillons avec effextivement la vue mer mais en sortant du campervan nous nous apercevons que de l'autre côté il y a des usines avec des odeurs ! Nous partons pour visiter Hastings ville style art deco espagnol car la ville a été reconstruite dans les années 30 suite à un tremblement de terre qui avit tout détruit. Une rue surtout a ce style mais nous ça nous fait plus penser à une ville du Far West ou à un décor de cinéma genre les studios d'Hollywood ! Nous visitons une galerie d'art gratuite, les oeuvres sont belles, à partir d'éléments naturels comme des coquillages, des morceaux de bois, des pierres volcaniques que l'artiste a peints, le rendu final est magnifique. Il y a une autre salle avec des oeuvres modernes mais là c'est moins notre tasse de thé. Par contre toutes les oeuvres sont très bien mises en valeur, en plus le musée est gratuit et fonctionne uniquement grâce aux dons. Nous passons à l'office de tourisme pour savoir si c'est la bonne saison pour aller voir voir les fous de Basan, une des plus grosses colonies au monde mais dommage ce n'est pas la bonne saison qui est de juillet à mars et en plus les horaires de marée du jour ne nous permettent pas d'y aller car il faut faire une randonnée de 3-4h pour y aller et on risquerait de se retrouver coincer. Nous avons changé nos plans et sommes allés déguster du vin dans un vignoble puisque la région de Hawke Bay est connu pour ça. Nous avons dégusté des vins rouges (des vins à 30-40 $NZD la bouteille soit environ 15-20€ quand même !), ils sont un peu fruités à peine corsés, un bon équilibre entre les deux, pas mal ! Nous avons discutés (enfin essayés parce qu'avec leur accent !) avec le patron et sa fille et quand ils ont su que nous étions français, ils nous ont dit que leurs vins n'avait rien de comparable avec le vin français. Le cadre était très agréable au milieu des vignobles avec le soleil en prime. Nous sommes ensuite aller visiter Napier, ville qui a aussi été détruite suite à un tremblement de terre et complètement reconstruite style Art Deco (beaucoup plus marqué qu'à Hastings). Dans la rue principale nous nous serions vraiment crus dans un film des années 30 ou dans le film Retour vers le futur. Nous sommes allés à la boutique Art Deco, il y avait de vieilles affiches très belles. La vendeuse très sympa nous a parlé et nous lui avons dit que nous avons le même genre d'affiches en France. Nous lui avons dit que nous venions du Sud de la France et que nous avons travaillé à Juan les pIns où beaucoupde bâtiments sont Art Deco. Elle nous a expliqué que le style Art Deco vient de France du terme Art Décoratifs et que chaque année ils ont un festival Art Deco ici à Napier avec les voitures et costumes d'époque. Elle nous a également montré un livre sur la French Riviera avec justement Juan les Pins. Nous sommes ensuite allés à Opossum World, sorte de boutique mi musée mi éducatif pour tout savoir sur cet animal qui est en fait un fléau pour la Nouvelle Zélande. Il y en aurait environ 70 millions qui sont à l'origine de 3 problèmes: la transmission de la tuberculose bovine, la prédation (insectes et oiseaux) et la déforestation (21 000 tonnes de végétation disparaissent chaque nuit). La Nouvelle Zélande utilise un poison pour les tuer ou encourage les habitants à les écraser. Dans la boutique il y a aussi un petit jeu pour reconnaitre les chants des oiseaux dont le fameux kiwi. On peut même s'entraîner à tirer l'opossum au fusil ! Des écharpes, gants, pulls ou chaussons en fourrure d'opossum sont en vente (pas donné, 200$ NZD le pull soit 100€). A Napier il y a également Marineland, un aquarium et d'autres attractions le long de la promenade Marine Parade. Comme il n'est pas trop tard, nous reprenons la route jusqu'à Taupo et quittons le soleil pour le froid, la mer pour la montagne. Nous trouvons un parking avec sanitaires avec vue sur le lac à côté d'un autre van avec des jeunes pour passer la nuit.

 

Dimanche 23 Mai

Les jeunes en campervan sont des français, ils sont là depuis 4 mois et sont à la fin de leur séjour. Ils ont du woofing au début, c'est à dire qu'en échange de quelques de travail à la ferme ils étaient logés et nourris. Ensuite ils ins ont loué le van pour visiter leur dernier mois. Ils ont adorés ce pays, la gentillesse des habitants, les payasages, l'ambiance, la nature. Du coup ils nous donnent pleins de conseil sur notre itinéraire et nous racontent leurs petites anecdotes de voyage. Ils devaient faire un saut en parachute ce matin là mais avec le mauvais temps ça a été annulé. Ils voyagent en minivan à 3, se lavent à la bassine en faisant chauffer de l'eau ou en allant à la piscine municipale ou en utilisant les facilities des backpakers (système D !) Pour recharger leur téléphone portable, ils le font dans les bars ou les bibliothèques et utilisent internet gratuitement ! Nous partons en fin de matinée pour Whakapapa Village dans le parc national du Tongariro. Nous faisons une petite rando de 2h à travers des paysages volcaniques et une chute d'eau. Nous revenons car le temps tourne et passons à l'office de tourisme pour vérifier la météo malheureusement un avis de tempête est prévu pour les prochains jours, nous ne pourrons donc pas faire la grande randonnée d'une journée avec des vues fabuleuses sur les cratères des volcans et les lacs colorés (en même temps ça arrange Arnô !). Nous rentrons donc sur Taupo, achetons une bouillotte car nous avions eu froid la veille, c'est la montagne ici et retournons à l'emplacement de la veille. Peu après nous être installés les français avec le minivan reviennent, sympa nous prenons l'apéro ensemble. Soirée tranquille.

 

Lundi 24 Mai

Vu le mauvais temps à Taupo, nous décidons d'aller à Rotorua directement. Nous partons de bonne heure pour être à 10h15 au geyser de Waiotapu, nous arrivons juste à temps. Le geyser nous paraît un peu ridicule par rapport à ceux que nous avions vus en Bolivie (deviendrons blasés lol ?!), sans rire celui là il le provoque chaque jour à cette heure ci en mettant du savon dedans et il n'est pas très grand. Nous allons ensuite visiter Waiotapu (excursion payante mais qui vaut le coup, on peut bien faire une exception pour de l'exceptionnel). Waiotapu est une réserve d'une grande beauté avec des nuances de couleurs (jaune pour le soufre, blanc pour la silice, rouge brun pour l'oxyde de fer, violet pour le manganése, orange pour l'antimoine, vert pour l'arsenic et noir pour le carbone). Dommage qu'il pleuve. L'odeur de soufre est très présente, permanente et désagréable (odeur d'égoût ou de boule puante). Il faut faire attention à ne pas sortir des chemins car tout est toxique mais tellement beau. Nous traversons un ponton, au dessous un lac couleur champagne avec des couleurs oranges vives au bord. Plus loin un lac vert fluo si éclatant qu'on aurait envie de le boire (c'est de l'arsenic !). Nous n'avons jamais vu de telles couleurs dans la nature, c'en est presque surnaturel !  Petite visite de la ville mais il pleut toujours. Nous passons la nuit au bord du lac, très agréable malgré le mauvais temps.

 

Mardi 25 Mai

Il pleut toujours, nos affaires n'ont pas séchés et nous n'avons pas de chauffage, direction la laverie automatique où nous profitons pour faire une lessive. Tout content nous récupérons notre linge propre et sec mais pas de chance nous nous sommes pris un pv, heureusement chez eux ce n'est que 10$ NZD. L'après midi nous allons au chaud à la bibliothèque et en profitons pour aller sur internet (seulement 2$ NZD la journée soit 1€ vraiment le moins cher que nous ayons trouvé depuis le début d notre voyage) et y recharger nos appareils photos et téléphones. Soirée pluvieuse.

 

Mercredi 26 Mai

Route jusqu'à Hamilton, visite de ses jardins sous une éclaircie (quelle chance il a plu avant et après). Les jardins sont gratuits et très bien entretenues, ils sont à thème : jardin japonais, chinois, italien style Renaissance, Américain style art moderne, Anglais, Maori et un grand potager. Pour avançer la route nous allons jusqu'à Huntly en espérant trouver un endroit pour dormir. Nous allons à l'office de tourisme nous renseigner qui nous déconseille là, pas que ce soit interdit mais des vans auraient eu des pneus crevés et comme nous sommes prêts d'une grande ville (Auckland) ce n'est pas si sûr car ils savent que nous avons tout dans les vans et "sommes des proies faciles". Du coup nous décidons de filer jusqu'à Auckland pour aller dans un camping comme ça nous seronsdéjà sur place pour le lendemain matin. Le luxe le camping lol ! Nous avons l'électricité, le chauffage et l'eau.

 

Jeudi 27 Mai

Une douche, une vraie qui dure autant de temps qu'on veut grâce au bloc sanitaire du camping, je vais enfin pouvoir me laver les cheveux, c'est absolument impossible dans la douche du campervan (d'une la cabine est miniscule et de deux il n'y aurait pas assez d'eau dans le réservoir), que de petits bonheurs ! Par contre galère de se sécher les cheveux sous le sèche mains lol ! Direction la zone de l'aéroport pour rendre le campervan, nous arrivons à retrouver le loueur gràace aux plans (nous n'avons pas pris de gps trop cher), des fois nous nous épatons nous même car Auckland est vraiment une grande ville. Nous prenons ensuite la navette pour l'aéroport, nous allons au comptoir Jetstar (compagnie low cost en orange comme easy jet) pour nous enregistrer. Nous avons seulement 1h30 de vol entre Aukland et Christchurch sur l'île du Sud. Il fait super froid à Christchurch, ça promet ! Nous visitons un campervan plus grand prévu pour 4 pers, c'est sûr il est plus spacieux avec coin salon et chambre séparée mais il faut rajouter 10$ NZD par jour soit 100$ NZD en tout, nous préférons garder l'argent pour nous payer des campings car vu le froid nous allons avoir besoin du chauffage. Avant de partir nous demandons à l'agent d'accueil chinoise où nous pourrions acheter un canard laqué, ce qui l'a fait rigoler. Nous faisons le plein avant de chercher pour nous arrêter sur le bord de mer. Il y a 2 parkings sympas vue mer avec des vans mais il est noté qu'ils ferment les barrières la nuit et que le camping est interdit. Nous continuons à chercher mais ne trouvons rien et allons finalement dans le camping le plus proche. Soirée tranquille.

 

Vendredi 28 Mai

Heureusement que nous sommes restés près de Christchurch car y'a pleins de trucs qui ne vont pas dans le campervan (une lumière ne fonctionne pas, le voyant lumineux de l'eau chaude ne marche pas, très peu d'eau chaude, la pédale d'embreillage qui fait couicoui ...). Nous retournons chez le loueur, tout a été réparé et la batterie changée. Nous prenons la route jusqu'au lac Tekapo, petit arrêt à l'office de tourisme de Géraldine pour vérifier la météo. Il a neigé et les chaînes sont obligatoires (heureusement que nous avons pensé à les demander), là c'est sûr nous allons être obligés de dormir dans les campings pour brancher le chauffage. Sur la route il y a affectivement de la neige, nous arrivons au lac de couleur émeraude qui est magnifique. Le petit village ressemble à une station de ski. Quel dépaysement après les paysages de Polynésie ! Nous allons ensuite au Hot Pool, ce sont des piscines en extérieur dont l'eau de montagne est chauffée à 40° , ça doit être fun de se baigner dans une eau chaude sous la neige ! Nous allons ensuite dans le camping du coin, lui aussi sous la neige avec des bonhommes. Nuit paisible, ce lac est connu pour avoir l'air le plus clair de l'hémisphère Sud.

 

Samedi 29 Mai

Départ ce matin pour le Mont Cook, en espérant que le temps se dégage un peu. Nous longeons le lac Tekapo puis le lac Pukaki également très beau. La route jusqu'au Mont Cook est de toute splendeur. Le parc national est classé World Heritage par l'Unesco, il a 140 sommets. Les Maoris l'appelaient Aoraki, ce qui signifie "ciel de nuages". Dommage que le ciel ne soit pas plus dégagé mais nous avons de la chance il ne pleut pas, ce qui est fréquent ici. Nous arrivons au Mt Cook Village, c'est tout petit, nous trouvons un endroit pour manger en admirant la vue. Auparavant nous étions allés à l'office de tourisme, probablement le plus beau que nous ayons vus avec une immense fenêtre avec vue sur les montagnes. Il fait en même temps boutique et du coup même les plans et chemins de rando sont payants. Nous demandons s'il y a un supermarché ou une boulangerie pour trouver du pain, il y a seulement une petite boutique à l'intérieur du grand hôtel Hermitage (bâtiments que l'on aurait pensé un peu plus en harmonie avec le site car ici tout est très bien préservé, il n'y a aucun commerce privé ni B&B). L'hôtel est rempli de Japonais, les écriteaux sont même en Japonais ! La boutique vend surtout des souvenirs, des cartes postales, des vêtements et au fond un tout petit coin pour l'alimentaire avec seulement du pain de mie à 3$ NZD, pas le choix ! Nous vérifions la météo, le temps ne se lèvera pas pour le lendemain, nous décidons donc de redescendre à Twizel. Sur la route retour, une petite éclaircie nous permet de prendre quelques photos. C'est vraiment un site d'exception, l'ambiance qui règne dans le village avec la neige invite au calme. Nous arrivons à Twizel (la ville préférée d'Arnô lol) il n'y a rien, nous continuons la route jusqu'à Wanaka. Ville qui semblait très touristique qui de 3500 habitants passe à 25 000 en pleine saison, nous étions persuadés de trouver des supermarchés mais non. La ville a beaucoup de charme et a su conserver son authenticité. Les nombreuses boutiques d'équipement de ski (les stations sont très proches) font penser à une station de sport d'hiver de luxe car ici aussi tout est préservé. Soirée tranquille au chaud (branché au camping) car il fait vraiment froid.

 

Dimanche 30 Mai

Nous allons de l'autre côté du lac en le longeant, la route est très belle. Elle va jusqu'au Mont Aspiring lui aussi classé à l'Unesco. Mais nous devons nous arrêter car la route goudronnée s'arrête, ensuite il y a seulement une route de gravier où il vaut mieux avoir un 4x4 car il y a carrément des rivières à traverser, impossible avec le van. De plus le sentier à la fin est fermée à cause des conditions météo. Nous nous arrêtons en route pour manger avec une superbe vue avec le soleil qui pointe le bout de son nez. Nous faisons une petite rando de 20 min mais il fait froid à l'ombre. La route sur Wanaka au retour a complètement changé de décor avec le soleil, nous arrivons en ville, le lac est dégagé, ce qui donne une autre dimension à la ville. Nous avons ensuite continués jusqu'au lac Hawea où nous avons prises de belles photos. Nous nous sommes arrêtés pour la nuit au camping du lac et avons même pu assister au magnifique coucher de soleil sur le lac et les montagnes. Bonne nuit de sommeil.

 

Lundi 31 Mai

Départ today pour Haast, très belle route, nous longeons tout d'abord le lac Hawea puis le lac Wanaka. Nous nous enfonçons dans la forêt où il y a des cascades, nous longeons aussi le parc national du Mt Aspiring, région classée à l'Unesco. Petit arrêt déjeuner à Haast plage avec uune très jolie vue sur la mer et les montagnes avec le soleil en prime, ça fait du bien après des jours de mauvais temps. Nous continuons ensuite notre route en longeant la côte jusqu'à une plage où nous nous arrêtons pour créer notre oeuvre d'art. Plein de gens ont fait des sortes d'objets d'art avec leurs noms gravés sur des éléments naturels ramenés naturellement par la mer. Certains ont même laissé des chaussures, tongs, foulards, gants ... Nous participons au projet : arnô grave nos noms sur un tronc d'arbre, j'écris nos noms sur un cailloux, je vais chercher sur la plage un morceau de bois qui a une forme spéciale et nous construisons notre sculpture pour aussi laisser notre trace. Nous continuons notre route jusqu'au Fox Glacier où nous nous installons dans le camping le plus économique. Soirée tranquille.

 

Mardi 1 Juin

Ce matin direction le lac Matheson, le lac le plus photographié de Nouvelle Zélande, surnommé le lac miroir. Il faut y aller le matin lorsque les eaux sont les plus calmes. 20 minutes aller et nous arrivons devant ce magnifique lac, les montagnes se reflètent parfaitement dont le Mt Cook tout blanc, classé à l'Unesco. C'est absolument magnifique nous n'avons jamais de telles reflets. 20 minutes pour revenir même à 10h30 il fait froid, nous avons notre bonnet et nos gants Péruviens qui tiennent heureusement très chauds, en même temps normal nous sommes au pied d'un glacier ! Nous allons ensuite en bas du glacier, 40 min de marche pour y arriver, c'est grandiose et immense. Franz Joseph Glacier est un des seuls au monde à être si proche de la mer. Cette grande étendue de glace bouge d'1m par jour. Sur la route avant d'arriver au glacier un petit écriteau en bois annonce qu'en 1789 le volcan était à ce niveau, pour dire de combien il a reculé ! Puis route jusqu'à Gillepsie Beach (non goudronné avce le campervan, 3/4h pour 20 km !) où nous avons déjeuné. Le site était très beau entre plage et vue sur le glacier et le Mt Cook, complètement isolé. Petite ballade sur la plage, nous aurions pu voir des phoques si nous avions randonnés pendant 3h30 aller retourmais sans être sûrs d'en voir et vu l'heure nous aurions été surpris par la nuit. Nous avons vu à la place un mouton sur la plage, assez insolite ! Nous avons ensuite repris la route et sommes allés jusqu'au Franz Joseph Glacier. Petit tour au Hot Water, où en plein milieu des montagnes et d'une forêt tropicale, ils ont fait une sorte de center parc. Le camping lui aussi est au milieu d'une forêt tropicale, c'est vraiment surprenant au pied d'un glacier !

 

Mercredi 2 Juin

Nous quittons le village de Franz Joseph, un peu plus touristique que Fox Glacier mais qui a aussi conservé son charme, nous sommes très loin des stations ultratouristiques des Alpes en France. Petite rando de 30 min pour avoir un point de vue sur le glacier toujours aussi beau mais celui là est un peu moins propre et moins blanc que le Fox Glacier. Deuxième rando de 20 min pour la Pool, c'est en fait un petit lac où se reflète le glacier, magnifique. Ce qui est vraiment étonnant avec ce glacier c'est que nous marchons dans une forêt tropicale avec de grandes fougères et des palmiers alors que nous sommes en pleine montagne face à un glacier. Nous reprenons la route, petit arrêt à Ross, ancienne capitale de chercheurs d'or qu'ils ont reconstitués avec un parcours gratuit. Puis à Hokitika la ville mondiale du jade. Arrêt déjeuner au bord d'un lac aussi très beau puis route jusqu'à Greymouth pour y passer la nuit.

 

Jeudi 3 Juin

Route pour l'Arthur's Pass qui est magnifique. Ca grimpe dur, même très dur par moment avec le campervan, on doit consommer entre 15 et 20 litres au cent ! En plus nous nous retrouvons derrière des camions qui n'avançe pas ! Nous arrivons au village d'Arthur's Pass, tout petit village au coeur des montagnes. Des randos sont possibles mais il fait froid et nous en avons un peu assez du froid, en plus des randos nous en avons fait pleins (au grand plaisir d'Arnô lol !). Nous continuons la route jusqu'à Christchurch et c'est absolument splendide, nous sommes entourés de montagnes enneigées de toute part, les contrastes de couleur sont très beaux, très vert en bas et tout blanc en haut. Nous nous arrêtons manger au bord d'un lac qui reflète les montagnes. En poursuivant notre route nous avons l'impression d'être en plein coeur du film Le Seigneur des Anneaux, ce sont exactement les mêmes rochers, les mêmes plaines désertiques. Ces 100 km à travers le parc national de l'Arthur's Pass sont de toute beauté. Nous arrivons en fin d'après midi à Christchurch et allons dans un camping, à la réception un Monsieur âgé, typique avec sa moustache et un fort accent nous accueille très gentillement.

 

Vendredi 4 Juin

Nous partons ce matin pour aller visiter la ville de Christchurch. Première mission de taille trouver un endroit pour se garer dans le centre avec le campervan ! Nous finissons par trouver une place. L'Université ressemble à celles d'Oxford en Angleterre, la ville est très British. Nous allons au musée gratuit, qui fonctionne grâce aux dons, ce qui est une bonne formule, la culture est ouverte à tous. Le musée est immense, tout y est mélangé, de la préhistoire à la salle aux ambulances (on peut y voir l'évolution de l'ambulance depuis l'époque où elle ressemblait à un brancard en bois jusqu'à nos jours où elle super équipée), la salle avec toutes sortes de véhicules, des motos speedway sans frein avec seulement 2 vitesses, des vélos d'époque avec une roue immense à l'avant (trop drôle d'y monter), une rue dépoque reconstitué avec toutes les petites boutiques : le barbier, le coiffeur, le vendeur d'accessoires comme des chaussures, chapeaux, ombrelles, gants, jouets en bois ... des salles avec des costumes d'époque, de la vaisselle, des salles modernes sur le recyclage, sur les différents animaux en Nouvelle Zélande, une salle sur l'exploration dans l'Antartique... Vraiment très intéressant. Nous y avons passé plus de 2h. Petit tour dans le centre sur la place principale où il y a un fameux orateur qui débite des trucs en anglais que même les Néo Zélandais ont du mal à comprendre, sur Dieu ou la philo, personne ne sait très bien, lui non plus d'ailleurs, c'est un peu un illuminé ! Il y a aussi un compteur qui fait le décompte pour la coupe du monde de rugby qui aura lieu l'année prochaine en Nouvelle Zélande. Puis bien sûr passage obligé à la boutique officielle des All Blacks. Visite de la cathédrale très belle. Nous parcourons les rues, achat de quelques souvenirs dans les nombreuses boutiques. Christchurch est très jolie, a beaucoup de charme avec ses petits ponts et son tramway d'époque. Petit détour à la bibliothèque, immense, remplie de Japonais et accés internet gratuit. Direction ensuite la blanchisserie pour notre linge qui est tenue par une asiatique (le cliché !).

 

Samedi 5 Juin

Nous rendons le camping car ce matin et profitons pour prendre notre petit déjeuner chez le loueur où café et le thé sont gratuits avant de prendre la navette jusqu'à l'aéroport. Nous reprenons le low cost Jetstar pour retourner sur l'île du Nord à Auckland des images pleins la tête. Nous retournons au Quadrant Hotel le vrai luxe après le camping car ! Visite de la ville et détour chez le chinois pour prendre un poulet laqué. Nous allons au jacuzzi de l'hôtel pour nous relaxer, très agréable ! Séance valise ce soir, encore, trop pénible.

 

Dimanche 6 Juin

Nous avions demandé un late check out à la réception de l'hôtel mais le maximun est 12h, après il facture à l'heure, nous avons intérêt à décoller à temps !  Nous mangeons la fin de notre poulet laqué en vitesse à 11h50 (au moins le déjeuner sera fait !). Nous allons nesuite prendre le bus pour l'aéroport super chargé. Nous prenons la compagnie Qantas pour Sydney, le vol ne dure que 3h30.

Polynesie Ia Orana

Dimanche 25 Avril

Nous arrivons a l aeroport de Papeete 1h en avance du jamais vu en avion, peut etre a cause du changement d horaire ete / hiver comme en metropole. Transfert offert par notre sponsor Tekura Tahiti Travel jusqu au Meridien Tahiti. Surclassement en vue lagon grace a Laurence notre ancienne collegue de Juan. La chambre est super grande avec balcon vue piscine et lagon, une salle de bains avec baignoire et douche, le vrai luxe ! Tres appreciable apres les conditions d Amerique du Sud.

Lundi 26 Avril

Achat de tous nos billets de bateau au port de Papeete, pas donnes environ 150 euros par personne pour 3 traversees (toujours moins cher que l avion). Bus local pour aller sur la presqu ile de Tahiti environ 2h de trajet, nous nous retrouvons tout de suite dans l ambiance, que des Polynesiens dont un jeune au fond du bus avec son poste de radio avec des musiques des iles. Nous ne savons pas ou il faut descendre parce qu il n y a pas d arret, ce sont tous des habitues qui descendent ou ils veulent. C est tres difficile de se reperer, il n y a pas de panneaux, les passagers descendent juste devant des maisons a la vegetation luxuriante. Nous demandons alors au chauffeur de nous prevenir, une polynesienne derriere nous tres sympa nous dira aussi ou descendre. Nous descendons que tous les deux au milieu de nulle part. Nous cherchons une cabine telephonique pour appeler la pension pour qu ils viennent nous chercher mais n en trouvons pas, nous decidons de monter a pied avec nos gros sacs (heureusement nous en avons laisse un au Meridien avec les vetements d hiver), mais ca grimpe dur et meme tres dur avec la chaleur en prime. Nous arrivons epuises et ruisselants a la reception ! La pension Vanira Lodge http://www.vaniralodge.com est situe a flanc de montagne avec vue sur la mer, le cadre est tres beau. Nous decouvrons notre bungalow qui est somptueux, sorte de cabane dans les arbres de luxe, tout est ouvert sur l exterieur. C est une vrai cabane de Robinson avec tout le confort (cuisine equipee avec micro onde, ventilateur, micro onde ...) La douche est tout en pierre, trop beau. Il y a en tout 5 bungalows, tous differents mais tous construits avec des materiaux Polynesiens le tout au milieu des arbres et d un grand jardin avec piscine, velos et kayaks a disposition, petite cascade ... Nous empruntons les velos pour aller faire quelques courses. Les velos sont a retropedalage, je n en ai jamais fait ! Folklo dans la grande descente ! Devinez qui tient le petit supermarche du coin au milieu de nulle part = des asiatiques bien sur ! Nous trouvons meme une baguette ! Le retour est encore plus folklo, il n y avait pas de sacs a la caisse seulement un carton, pratique en velo ! En plus le velo d Arno a un probleme la roue se bloque, du coup on rentre a pied avec les velos et le carton dans la grande cote. Petite baignade obligatoire dans la piscine apres tant d effort avec le coucher de soleil, magnifique ! Nuit dans notre lit avec moustiquaire sur notre mezzanine, lorsque d un coup nous entendons un bruit en pleine nuit, qu est ce que cela pourrait bien etre ?

Mardi 27 Avril

En nous levant nous decouvrons le petit pot d huile par terre, c est donc ca qui est tombe dans la nuit ! Un paquet de biscuit non ouvert a ete dechire et 2 biscuits manges et un oignon grignote ! Le rat ou la souris s est fait un festin cette nuit ! Dejeuner dans notre bungalow, ca fait du bien de manger des tomates et crudites, au moins nous n avons pas a nous soucier des conditions d hygiene ici. Petit tour de velo jusqu a la plage la plus proche ou il y a la fameuse vague de Teetapoo ou chaque annee un festival de surf a lieu. De retour a l hotel pour profiter du coucher de soleil et nous coucher tot car demain nous prenons le bus a 4h du matin. Cette fois nous cachons toute la nourriture pour ne pas avoir de visite surprise !

Mercredi 28 Avril

Lever 3h du mat, nous avons encore eu la visite d un nuisible, cette fois il n y avait rien mais il a quand meme trouve le moyen de boire la fin du petit pot d huile, l affame ! Nous quittons le bungalow en laissant la cle sur la porte, nous traversons le jardin dans le noir avec nos lampes torches, on a l impression de partir comme des vleurs, comme si on quittait l hotel en pleine nuit pour ne pas payer ! Nous arrivons en bas du chemin avec tour notre barda a 3h50 toujours dans le noir. Nous nous mettons sous un lampadaire pour que le chauffeur de bus nous voit. Nous attendons et attendons, le bus n arrive toujours pas, nous pensons meme a faire du stop. Nous voyons les locaux partir au travail, nous sommes etonnes, ils se levent tres tot ici. Le bus arrive finalement a 4h20 avec 20 min de retard, en esperant qu il arrivera a l heure au port de Papeete pour notre bateau. A notre grand etonnement le bus n est pas vide et s arrete a plusieurs reprises pour prendre des passagers qui vont travailler a Papeete en ville. C est vraiment local, il y en a toujours un dans le bus qui a un poste et passe de la musique locale. Nous tombons dans les embouteillages a l entree de l ile et commencont vraiment a nous demander si nous allons arriver a l heure. Nous arrivons finalement a 7h30, traversons en courant la rue car il fallait etre 1h avant soit 7h pour le depart a 8h, ouf nous avons eu chaud, nous pouvons embarquer ! Surtout qu on ne pouvait pas le rater, il ne passe pas tous les jours et tout est programme, tous les hotels et bateaux. Le King Tamatoa est un nouveau bateau qui vient de Corse, il est en fonctionnement depuis 1 mois 1/2, il change la vie des Polynesiens car avant il n y avait que des cargos tres peu confortables seulement 2 ou 3 fois par semaine. Le bateau est confortable, tout moderne avec la clim a fond a l interieur. Nous allons a Raiatea, la traversee dure 6h, mine de rien ca bouge quand meme, heureusement que nous n avons pas le mal de mer. A l arrivee le proprietaire de la pension Te Maeva vient nous chercher. C est un francais marie a une Polynesienne, une Vahine. La pension est isolee, les bungalows sont a flanc de montagne au coeur d une vegetation luxuriante.

Jeudi 29 Avril

Nous empruntons les velos de la pension pour aller visiter le marae a 5km de la, c est loin, surtout avec la chaleur ! Le marae est un des plus important de Polynesie, ce sont des ruines de la civilisation Maori. Nous profitons de la petite plage (enfin une !) pour nous baigner et nous rafraichir. Nous repartons en fin d apres midi avec nos velos et nous nous prenons une averse, nous nous abritons sous le cocotier le plus proche mais rentrons trempes ! Soiree tranquille.

Vendredi 30 Avril

Aujourd hui nous changeons de la pension pour le camping : nous allons inaugurer notre tente ! Le camping Sunset Beach Motel http://www.sunset-raiatea.pf/ est superbe, il y a la partie bungalow plage et la partie camping avec une grande cuisine. En plus les transferts sont gratuits, chaque jour ils vont en ville, il suffit de demander si besoin. Seul petit bémol les douches sont froides mais avec le climat pas trop de souci. Nous montons notre tente dans le sable sous un abri prevu pour car ca fait 2 jours qu il y a de petits averses. Il y a des jeunes au camping mais ils sont sur le depart, dont un couple qui au lieu de faire un tour du monde comme nous, font tout le Pacifique : Polynesie dont les Tuamotu, les Iles Fidji, Samoa, la Nouvelle Caledonie ... Superbe itineraire qui leur permet de ne pas avoir de tros gros sacs puisqu ils n ont besoin que d affaires d ete. Dommage qu ils partent tous, avant leur depart ils nous expliquent comment ouvrir une noix de coco sans coupe coupe ni outils. Apres midi snorkelling (ils pretent meme le materiel dans cet hotel) ou il y avait des poissons le long du ponton car ils les nourrissent. Sympa mais pas autant que nos plongees aux Maldives, nous devenons difficiles, lol ! Par contre l eau est extremement salee. Nous pensions passer une nuit tranquille sous notre tente mais il fait trop chaud, ca nous reveille limite en suffoquant. Etre sous l abri est pire, nous n allons quand meme pas deplace le tente en pleine nuit dans le noir ! Nous decidons alors de dormir la tete vers l ouverture que l on laisse entrouverte pour pouvoir respirer, au risque d avoir des moustiquessi notre produit ne suffit pas. Il faut dire que la tente est vraiment petite pour 2 avec une valise et 2 sacs a dos (heureusement que nous avons laisse une valise a Tahiti). Ultralight c est bien mais trop petit.

Samedi 1er Mai

Départ pour notre excursion journée entière à Tahaa offerte par notre partenaire Tekura Tahiti Travel. Edwin est notre guide pour la journée, il est très sympa a beaucoup d'humour et connait très bien l'île puisqu'il y habite. Première étape snorkeling dans le jardin de corail. Le site est idyllique, motu avec plage de sable blanc et cocotier, eau peu profonde, en façe hôtel de luxe sur pilotis, pour l'anecdote ils étaient en train de filmer Greg le Millionnaire ou une connerie du genre ! Nous avons vus des poissons (pas très différents de la plongée de la veille à Raiatea), avec 4-5 variétés dont le poisson clown, le poisson tigre et même une pieuvre. C'est une plongée facile même un peu trop, nous avons pied tout le temps, ce n'est pas assez profond pour nager et il faut faire attention de ne pas toucher les coraux qui sont très coupants. Enfin ça ne vaut pas les Maldives (les blasés lol !). De retour sur le bateau notre guide nous offre des fruits locaux coupés (petites bananes, ananas, papaye, coco) trop bon et très frais un régal. Petit tour de l'île en pirogue puis direction une ferme perlière où l'on nous explique la méthode traditionnelle. Ils vendent leur propore production déjà montée sur bijoux mais c'est très cher. Nous partons ensuite en 4x4 à la découverte de l'intérieur de l'île, visite d'une vanilleraie puis repas typique poisson cru nature et mariné avec pain de coco, acras, poisson cuit avec sauce vanille et salade de fruits exotiques, trop bon, un vrai délice. Nous reprenons la route bien repus, quelques arrêts avec explications sur les coprahs de coco (écorces de cocos qu'ils font sécher au soleil pour en faire de l'huile ou pour l'utiiser en cosmétique), l'art de casser une noix de coco avec le coupe coupe, démonstration de la plante qui tatoue naturellement quand on appuie dessus. Belle journée avec un super guide et un groupe sympa dont Brigitte une française qui vit à Tahiti qui nous donne de super plans. Retour au camping pour admirer le beau coucher de soleil sur la plage.

Dimanche 2 Mai

Départ pour Huahine, dommage nous serions bien restés au Sunset tellement l'endroit est sympa et familial. Le bateau King Tamatoa arrive avec 1h d'avance à Huahine et repars de suite sans attendre, du coup les passagers qui devaient partir ratent le bateau et apparemment ce n'est pas la première fois. Il faut dire aussi que le quai n'est pas adapté à un si gros bateau. Loretta de la pension Tupuna http://www.pensiontupuna.com/ vient nous chercher et nous explique sur la route que le dernier cyclone a couché pas mal de palmiers et fait envoler les toits de palmes de la pension. Nous arrivons et découvrons notre bungalow face à la mer, tout en bois, il est magnifique. C'est entièrement de construction naturelle avec des éléments Polynésiens : bois, pierres, coraux, feuilles de palmiers. Lit à baldaquin avec moustiquaire, belle salle de bains. Le paysage est très beau avec vue sur le lagon même s'il n' y a pas de plage. Des kayaks sont à disposition pour se rendre au motu en face. Nous nous installons et profitons du coucher de soleil. Dîner dans le restaurant ouvert sur l'extérieur, également de construction naturelle. C'est le fils qui cuisine, très bien d'ailleurs : en entrée salade de papaye verte, suivi du poisson pêché du jour (énorme pour 1 personne) avec ses légumes croquants, et en dessert mangue coco cuite au four, quel régal.

Lundi 3 Mai

Petit déjeuner avec fruits locaux du jardin (Franck le propriètaire a un immense jardin où il cultive des fruits, légumes, fleurs qu'il fait visiter), confiture maison dont celle à la banane trop bonne. Petit brin de discussion avec Franck (français marié à Loretta Polynésienne), très convivial. Nous avons vraiment apprécié l'accueil la gentillesse et la générosité des propriètaires de cette petite pension de famille. Nous partons pour l'autre côté de l'île, encore plus isolée et sauvage. Nous arrivons au Fare Ie Ie http://www.tahiti1.com/beach-cottages-fr.htm ce sont des tentes de luxe aménagées telles celles des lodges d'Afrique du Sud. La décoration intérieure est de très bon goût, planche et mobilier en teck, toiles tendues au plafond, salle de bain moderne. A côté en extérieur petit fare cuisine avec coin pour manger et coupe de fruits offerte (ananas, pamplemousse rose et papaye), le tout vue mer et petite plage de sable blanc. Nous sommes arrivés en fin de matinée, nous avons donc pu bien profités du site avec le chien de l'hôtel qui nous a suivi partout. A creuser le sable pour chercher les crabes (il en a trouvé un !) et à nous suivre jusque sur le canoé. Nous voulions partir tranquille jusqu'au motu d'en face à 15 min de rame, sauf que le chien nous a suivi à la nage jusqu'à n'en plus pouvoir et que nous avons du le mettre sur le canoé car il n'avait plus de souffle pour le retour ! La traversée n'a pas été évidente avec le chien qui me léchait le visage et Arnô qui a du nager en poussant le canoé ! Le temps a commencé à tourner, le motu qui semblait de loin avoir du magnifique sable blanc était en fait recouvert de coraux, nous sommes donc rentrés comme à l'aller avec le chien qui arrivé à l'hôtel était tout content d'avoir fait un tour !

Mardi 4 Mai

 Nous quittons déjà le Fare Ie Ie, dommage c'était bien confortable, on nous dépose dans le centre. Ce soir c'est une nouvelle exprérience le couchsurfing (surf du canapé). Mélanie notre hôte vient nous récupérer en ville et faisons les courses ensemble, elle est trop contente qu'Arnô soit cuisto. Au menu lasagnes maison etArnô propose pour le lendemain soir de faire un plat asiatique. Mélanie est très sympa, elle est Américaine, elle vit depuis plusieurs années en Polynésie, elle a une galerie d'art à Huahine http://www.polynesiapaintings.com/, elle est artiste peintre. Elle vit local avec son compagnon Polynésien qui a construit la maison entièrement ouverte sur l'extérieur. Sa maison et son atelier sont situés sur une autre partie de l'île, à Maeva. Nous faisons la connaissance de 2 autres couchsurfers, des Autrichiens. Dans l'après midi nous prenons les vélos pour aller à la plage de l'ancien Sofitel, laissé complètement à l'abandon, quel dommage le site devait être beau. Dîner tous ensemble très convivial les lasagnes.

 

Mercredi 5 Mai

Lever assez tôt car il fait vite chaud avec le soleil, petit déjeuner avec les Autrichiens. Mélanie nous propose de nous déposer au Fare musée de Maeva qui est très rarement ouvert puis nous indique un chemin de randonnée. Nous partons avec les Autrichiens et rencontrons au Fare la belle soeur de Mélanie qui nous a fait bien rire avec son accent et son humour. Elle nous raconte que la veille son fils a aperçu un Monsieur qui ressemblait à l'acteur Chinois de son fils préféré et c'était en fait Arnô ! Le Fare qui est entièrement construit en bois est entouré du Marae lieu où habitait les Maoris. La rando se poursuit dans la forêt, nous arrivons devant un arbre à lianes géant puis tout en haut à une vue sur tout Huahine et le lagon. Sur le chemin retour nous passons devant les parcs à poisson d'époque tourjours en fonctionnement toujours avec des chiens qui nous ont suivis tout le long ! Dîner asiat ce soir, tout le monde se régale et nous passons une bonne soirée.

Jeudi 6 Mai

Retour en bateau pour Papeete, arrivée vers 16h où nous reprenons de suite un catamaran pour Moorea. Nous arrivons de nuit sur l'île sous un ciel menaçant, heureusement que nous avons le transfert offert par notre partenaire Tahiti Tekura Travel. Nous allons au camping Nelson de l'autre côté de l'île, accueil désagréable à l'arrivée. Etant donné qu'il fait déjà nuit nous décidons de prendre le dortoir (à 2 lits seulement du jamais vu). En plus de l'accueil exécrable il ya des cafards près des sanitaires, ça commence bien ! En revanche la cuisine commune est grande et agréable. Nous profitons pour demander à des Hollandaises si le camping est bien, elles nous répondent que le site est beau avec une plage de sable blanc et la possibilité d'aller sur les motus, ça nous rassure. Pas de chance pour Arnô cette nuit là, il sent quelque chose tomber sur son oeil, il l'éccarte avec se doigts, l'insecte s'accroche, c'est un cafard, dégueux !

Vendredi 7 Mai

Départ pour excursion à la 1/2 journée à la découverte de l'île toujours offerte par Tekura Tahiti Travel. Nous découvrons la belle baie de Cook, nous allons au belvédére admirer la vue, puis au lycée agricole visiter les plantattions d'ananas, de bananes, de papayes et différentes sortes de fleurs. Petite dégustation de fruits locaux puis de confitures maison et ensuite dégustation de jus de fruits et punch maison. Dernière étape une bijouterie de perles. De retour à l'hôtel nous visitons un peu et en effet la plage est très belle (peut être la miux que nous ayons vu jusqu'à présent) nous décidons alors de faire abstraction du mauvais accueil et prolongeons notre séjour en dortoir vu le peu de différence avec le camping, au moins nous aurons un bon lit. Après midi plage. Nous avons la chance le soir en nous promenant sur la plage d'apercevoir le spectacle de danses traditionnelles de l'hôtel à côté.

Samedi 8 Mai

Journée plage farniente et beau coucher de soleil.

Dimanche 9 Mai

Snorkeling dans le lagon mais il y a peu de poissons. Rencontre avec le Chinois qui tient l'épicerie du coin, super gentil. Journée farniente. Nuit dans notre dortoir avec nos 2 cafards qui nous guettent au dessus, nous dormons la lumière allumée !

Lundi 10 Mai

Départ en bus pour aller chez Gilles le tatoueur, très réputé (il a eu son atelier pendant de années au Sofitel). Nous demandons au cahuffeur de nous faire signe pour savoir à quel endroit descendre (car il n'y a pas d'arrêts fixes)  mais il nous oublie et nous fait descendre trop loin. Nous arrivons chez Gilles, son nouvel atelier est juste à côté de sa maison, c'est un petit fare en bois avec vue mer. Nous regardons son book et tout de suite voyons son style qui est très beau. Arnô qui voulait un 2ème tatouage depuis logntemps, a une idée de l'endroit où il le veut et la forme mais sans idée arrêtée. Il l'explique à Gilles qui comprend de suite, il lui fait 2 croquis au crayon, Arnô flashe sur le 2ème et veut se faire tatouer le jour même. Petite pause déjeuner avant que les chose sérieuses ne commencent. De retour chez le tatoueur, Arnô s'allonge sur la table de tatouage avec vue mer pour faire oublier la douleur. Il paraît même que des dauphins passent par là parfois ! Début de la séance, les 5 premières minutes sont intenables, Arnô doit encore tenir 4h comme ça ! Ensuite la douleur s'atténue mais reste présente. Le dessin apparaît peu à peu, les lignes sont impeccables et précises. Plus de 4h plus tard c'est enfin terminé, le résultat vaut vraiment la pein. Gilles nous explique les significations et symboles : le Tiki pour la protection, le lézard de Moorea, le bambou, la famille ... Du coup il n'est pas loin de 17h avec un gros nuage noir au dessus de nos têtes, il faut repartir vite avant que la nuit tombe. Le stop ne fonctionne pas très bien, et les bus n'ont pas d'horaires précis ils fonctionnent avec l'arrivée du ferry, nous prenons 4 voitures avant d'arriver au camping (il faut dire qu'il est carrément de l'autre côté de l'île). Rencontre de Mari ce soir là une française en tour du monde aussi pour 4 mois avec quasiment les mêmes étapes mais dans l'autre sens et de Bettina l'allemande qui fait un bout de chemin avec elle. Soirée sympa.

Mardi 11 Mai

Pas de baignade ni de soleil pour Arnô aujourd'hui avec son tatouage. Nous décidons de faire du stop jusqu'à la prochaine pharmacie à plus de 5km. Nous commencons à marrcher, marcher mais personne ne s'arrête. Nous marchons depuis plus d'une heure lorsqu'une jeep s'arrête enfin. Nous montons à l'arrière cheveux au vent pour faire 500m et arriver devant la pharmacie qui est fermée ! Du coup nous allons au Tiki Village à côté puisqu'il n'y a rien du tout autour. Le Tiki est un village Maori reconstitué avec des habitations traditionnelles. Nous allons manger un bout au restaurant en profitant du mini spectacle de 13h avec chants, musiques et danses traditionnelles et même à la séance de plaige de paréo pour femme et pour homme. Par chance ce jour là 3 mariages à la suite sont programmés, ça commence avec l'arrivée du marié en pirogue fleuri qui rejoint sa future femme sur le rivage avec tout un cérémoniel de chants et danses. Les mariés sont ensuite assis sur un trône fleuri portés par les Maoris puis les mariés repartent ensemble en pirogue. En repartant nous passons par la pharmacie, (ouverte cette fois) pour acheter la crème cicatrisante pour le tatouage d'Arnô. Nous faisons à nouveau du stop, ce qui marche bien mieux qu'à l'aller, une femme avec une jeep s'arrête et nous emmène directement jusqu'au camping, en plus nous sommes confortablement assis à l'arrière car c'est en fait une jeep pour les excursions touristiques aménagée exprès. Rencontre avec les Brésiliens qui parlent très bien français car ils ont vécus 4 ans à Paris, ils ne sont pas rentrés chez eux depuis 5 ans (4ans d'étude en France et 1 an de tour du monde dont un projet en Nouvelle Calédonie), très sympas.

Mercredi 12 Mai

Fin de notre séjour à Moorea retour sur Papeete, tranfert jusqu'au port petite halte au Hilton pour récupérer des clients, c'est vraiment la classe, là c'est sûr que tu passes de superbes vacances et repars avec une image idyllique de la Polynésie. Nous repartirons plutôt avec l'image de la Polynésie comme une destination lagon et non plage comme les brochures le montrent, c'est une fausse image de la Polynésie qui est véhiculée, plus que la plage c'est la gentillesse des habitants, on se sent tout de suite à l'aise, tout le monde se tutoie, il y a une vraie culture Maori. Moorea est notre île préférée avec sa baie de Cook magnifique contraste de couleurs bleutés et sa variété de végétation luxuriante. Huahine son côté sauvage, préservée avec des pensions de famille et non des complexes hôteliers. Et enfin Tahaa sauvage accessible uniquement en bateau. Nous arrivons à Papeete vers 12h et déposons nos bagages à l'office de tourisme (dont l'accueil est excellent) pour pouvoir faire nos achats en ville tranquille. Déjeuner sur le pouce au marché de Papeete dont du poisson cru à la coco, hum ! Nous rejoignons Brigitte que nous avions rencontré lors de l'excursion à Tahaa qui nous héberge si gentiment cette nuit car nous étions coincé par rapport à notre planning. Elle nous fait découvrir les "bidonvilles" les HLM de Tahiti pour voir la réalité et l'envers du décor. Brigitte habite depuis 1 an à Tahiti. Elle est adorable et nous héberge avec une telle générosité.

Jeudi 13 Mai

Destination Le Méridien de Tahiti, nous allons pouvoir en profiter surtout que Laurence une ancienne collègue de travail nous a fait surclasser en bungalow pilotis, la classe ! Le bagagiste nous amène à notre chambre en voiturette de golf, trop bien de jouer les riches (surtout quand on voyage en routard !). Nous découvrons avec émerveillement notre pilotis, c'est très spacieux avec un grand lit à baldaquin avec moustiquaire, coin salon, TV écran plat (une télé nous avions presque oublié ce que c'était !) penderie avec coffre fort (nous allons enfin pourvoir sortir sans l'ordi et tous nos papiers), salle de bain immense avec baignoire, douche et WC séparés plus la terrasse avec vue mer à perte de vue, chaises longues et matelas. Trop beau, déjeuner routard sur l'eau sur notre terrasse sur pilotis. Le top à part que le temps se couvre avec de gros nuages noirs et une heure aprés il pleut et c'est la tempête. Dégoûtés nous qui voulions profiter d'un si bel hôtel. Nous restons dans notre bungalow super confortable surtout après notre périple, j'en profite pour faire l'article pour Trends Magazine, ce qui me prends beaucoup de temps. Nuit excellente dans un lit douillet avec de supers oreillers et une couette ultra moelleuse.

Vendredi 14 Mai

Départ 8h30 pour l'excursion 4x4 à l'intérieur de l'île de Tahiti (toujours offerte par notre partenaire Tahiti Tekura Travel). Rencontre avec des Québécois qui font l'excursion avec nous, toujours aussi sympas les Québécois. Nous partons pour l'intérieur de l'île, très luxuriante, avec des montagnes, des cascades, comme dit le guide aux Québécois ici ils n'ont pas les chutes du Niagara mais il peut y avoir jusqu'à 1000 cascades un peu partout sur l'île. Nous arrivons à une rivière, ça fait du bien de se baigner par cette chaleur (à part Arnô qui ne peut pas avec son tatouage). Puis arrêt déjeuner pour notre super menu hamburger frite, dommage nous aurions préférés des spécialités locales comme lors de notre excursion à Tahaa. Nous continuons notre route et à la sortie d'un tunnel un magnifique arc en ciel avec des couleurs éclatantes, nous n'en avons jamais vu un d'aussi prêt. Direction le toboggan naturel creusé par l'érosion dans la roche. C'est fun de regarder les autres, je n'y vais pas, pas trop envie il pleut, les autres se laisse glisser le long de la roche. De retour à l'hôtel nous profitons de notre voucher pour un cocktail du jour gratuit en regardant le spectacle de danse traditionnel Maori. Moins drôle nous retournons à la chambre faire nos bagages avec la sensation de ne pas avoir assez profités de l'hôtel (surtout quel malchance qu'il est plu la veille, pas pu profiter de la piscine avec fond de sable).

Samedi 15 Mai

Transfert à 7h45 pour l'aéroport, pas de chance l'informatique tombe en panne, l'enregistrement est suspendu, nous attendons 2h sur place. Le personnel finit par faire l'enregistrement à l'ancienne tout à la main, nous partons finalement avec 1h de retard pour une nouvelle aventure : la Nouvelle Zélande.

Ile de Pâques mystique

Mercredi 21 Avril suite

Arrivée vers 20h à l’île de Pâques où nous ressentons immédiatement l’humidité à la sortie de l’avion. Nuit à la pension Aukara mais pas de chance il y a une coupure d’électricité dans toute la ville.

 

Jeudi 22 Avril

Visite du village et du marché local en matinée. Après midi avec Patrice LE BERT, spécialiste sur mesure et à la carte, notre guide pour l’après midi. Il nous fait visiter en 4X4 une partie de l’île en nous expliquant le mythe des statues et en nous montrant les pétroglyphes. Nous rencontrons ensuite ses amis elle est pascuane lui est français, ils nettoient les sites et vivent au plus près de la nature. Ils leur arrivent même de dormir dans les grottes de laves que les anciens utilisaient. Ils nous invitent à prendre un café tandis qu’un jeune qui dort avec eux ramène sur un harpon la pêche du jour, qu’il fait griller, ça sent trop bon. Retour à l’hôtel Aukara.

 

Vendredi 23 Avril

Direction l’aéroport pour se plaindre de mon bagage endommagé (poche extérieure complètement déchirée) auprès de la compagnie Lan mais ils ne veulent rien savoir. Super si on m’abîme mon bagage à chaque vol comment je vais finir mon voyage, comment ne peuvent ils pas être responsables des bagages qu’ils transportent ? Nous louons ensuite un quad pour la journée pour faire le tour complet de l’île car impossible de louer une moto ou un scooter avec notre permis international. Direction l’autre bout de l’île, la plage d’Anakena. Le paysage à l’intérieur de l’île est très vert avec des chevaux en liberté un peu partout. La plage est magnifique, sable blanc, cocotiers, Moai. Pique nique avec vue sur la plage et les Moai. Dommage que ce ne soit pas la bonne saison, l’eau est un peu fraîche mais il fait assez chaud pour se mettre sur la plage. Nous continuons notre route en longeant la côte volcanique pour aller à la carrière des Moai, là où les statues étaient construites. Les têtes de Moai sont parsemées partout dans la montagne, c’est très beau. Elles étaient en fait soit en cours de construction soit en cours d’acheminement. Nous montons jusqu’au cratère du volcan qui est devenu un lac et dont les couleurs sont belles. Il se met malheureusement à pleuvoir et nous rentrons plus tôt que prévu trempés. Nouvelle coupure d’électricité dans toute ville, en plus Arnô était en plein en train de cuisiner, super, la lumière ne reviendra que 2h plus tard lorsque nous aurons fini de manger à la lampe torche !

 

Samedi 24 Avril

Changement d’hôtel pour l’hôtel Victoria un hôtel familial en pleine extension qui devrait passer de 3* à 4* grâce à sa piscine et à ses chambres climatisées. L’hôtel est situé sur une colline et a une belle vue sur la mer. Nous partons pour faire la randonnée, l’ascension du volcan. La randonnée est d’environ 4h depuis le village, grimpe bien surtout avec la chaleur. A l’arrivée nous sommes récompensés par les couleurs du cratère du volcan. Nous poursuivons jusqu’au village d’Orongo qui est situé sur un promontoire entre la mer et le volcan. C’est un lieu chargé de légendes, nous pouvons encore voir aujourd’hui les habitations traditionnelles sortes de maisons troglodytes recouvertes de mottes de terre. La vue est magnifique depuis la presqu’île avec les reflets du soleil.

 

Dimanche 25 Avril

Comme en France tout est fermé le dimanche, seule animation du village le match de football. Dommage car nous voulions passer à la boutique qui fait les tampons de l’île de Pâques car nous n’en avons pas eu venant du Chili. Nous apprendrons trop tard qu’il suffisait d’aller à la poste pour avoir le tampon gratuitement. Nous repartirons donc sans le tampon. Décollage ce soir pour Tahiti.

Chili retour à la civilisation !

Mercredi 14 Avril suite

Nous passons la frontière et prenons un bus pour San Pedro de Atacama au Chili où nous voyons vraiment la différence les routes sont bien goudronnées et larges avec des panneaux de signalisation, de belles voitures, retour à la civilisation ! San Pedro de Atacama ressemble à une ville mexicaine où à une ville tout droit sortie du Far West avec ses rues de terre. Petit hôtel sympa avec jardin, salles de bains communes très propres et wifi gratuit à un prix très raisonnable. Dernier verre avec nos amis belges et allemands pour les adieux du groupe que nous quittons avec regret tellement nous nous sommes bien entendus. « chacun sa route »

 

Jeudi 15 Avril

Journée détente au soleil (trop bon après le froid des montagnes de Bolivie), dernier tour de la ville où nous serions bien restée davantage tellement l’on s’y sent bien, en attendant notre bus de nuit pour La Serena, 14h de bus, ça calme mais on commence à avoir l’habitude.

 

Vendredi 16 Avril

Arrivée à La Serena, petit hôtel chambres d’hôtes Maria Casa très agréable avec un très bon accueil, patio, cuisine et internet gratuit. C’est déjà une plus grande ville et l’on voit nettement la richesse du Chili par rapport au Pérou ou à la Bolivie, nous allons dans un grand supermarché, un vrai comme nous n’en avons pas vu depuis que nous sommes partis avec beaucoup de choix et enfin de l’hygiène (nous avons faillit prendre une photo lol !). Dîner et nuit de repos.

 

Samedi 17 Avril

Visite de la ville qui a l’air tranquille et l’on s’y sent bien. Station balnéaire avec nombreuses plages mais la bonne saison est janvier février.  Attente de notre bus de nuit pour Santiago que nous avions réservés la veille tout content d’avoir pu choisir les places de devant en haut panoramiques. Nous montons dans le bus non seulement nous n’avons pas les places de devant mais en plus nous ne sommes pas ensemble ! Du coup on réclame mais il y a du avoir une erreur informatique, qu’est qu’ils ont encore faits, décidemment les bus en Amérique du Sud c’est l’aventure entre les chauffeurs bourrés, ceux qui dorment dans les soutes, ceux qui crèvent 2 fois sur la même route … !

 

Dimanche 18 Avril

Arrivée 3/4h plus tôt que prévu ? Il est 6h15 du matin, nous traversons toute la gare qui est immense pour trouver un taxi « officiel ». Direction la Casa Roja une auberge de jeunesse dans une ancienne maison coloniale avec dortoirs, chambres doubles avec salles de bain communes ou privées. Ici tout est prévu salle internet, connexion wifi gratuite, salons, TV, grande cuisine commune, salle à manger, jardin extérieur avec piscine, hamacs, bar, ping pong, cricket, soirées à thème, barbecue, excursions, agence de voyages. Nous allons enfin pouvoir nous poser un peu après notre périple. Bonne nuit de sommeil dans notre grande chambre à hauts plafonds.

 

Lundi 19 Avril

Arnô glande dans un hamac, s’il continue il aura testé tout ceux d’Amérique du Sud, lol ! Nous contactons nos amis Belges pour les inviter à nous rejoindre à Santiago car on s’était trop marrés avec eux. Ils arrivent cet après midi trop cool, ça promet une bonne soirée en perspective. Ils arrivent crevés après 26h de bus de Iquique. Petit tour rapide dans le centre de Santiago, difficile de se retrouver d’un coup dans une si grande ville après avoir vus de si beaux paysages sauvages. Soirée sympa à La Casa Roja.

 

Mardi 20 Avril

Pierrick devait décoller pour la Belgique ce matin mais il est bloqué à Santiago à cause de l’éruption du volcan en Islande. Nous, nous profitons de notre dernier jour à l’hôtel après midi et soirée tranquille.

 

Mercredi 21 Avril

Départ aujourd’hui pour l’île de Pâques. Nous prenons le bus à 10 minutes de marche de notre hôtel La Casa Roja, bon plan donné par Sarah car il ne côute que 1300 pesos par personne au lieu de 10 000 pesos pour un taxi. Arrivée à l’aéroport de Santiago où nous sommes très étonnés pour un aéroport de cette taille de ne trouver ni centre Internet ni centre d’appels, de plus comme l’île de Pâques est Chilienne nous ne passons pas par la zone internationale  donc pas de cigarettes.

 

 

Bolivie une nouvelle aventure

Mardi 6 avril suite

Nous arrivons à La Paz, c'est une grande ville à 4200m, très polluée, ça grouille de partout. En plus des avertissements sur le routard, de ceux redonnès dans le bus et de ceux affichés dans l'hôtel concernant les faux policiers qui volent les touristes nous ne sommes pas rassurés. Notre hôtel est le Sagarnaga, partenaire de notre projet, nous y passons une nuit. Arnô passe une mauvaise nuit, à cause de l'altitude il a du mal à respirer.


Mercredi 7 avril

Départ pour la communauté de Tuni situé encore plus haut à 4400m d'altitude, dans la Cordillère Royale à 2h de la Paz. Jaime un membre de la communauté sera notre guide pendant 2 jours. Nous arrivons à Tuni, 1er arrêt où la communauté cultive plusieurs variétés de quinoa et de patates. Nous participons à la récolte du quinoa avec les autres femmes du village. Arrêt suivant à l'école du village où nous montrons sur la carte notre périple et d'où nous venons. C'est une école avec peu de moyens, nous avons rapporter des petits laits, chaque écolier se présente à son tour puis nous lui offrons un lait. La maîtresse leur fait chanter une chanson tous ensemble puis un à un ils viennent faire une récitation. Nous avons ensuite fait un jeu dans la cour mais il fallait courir et avec l'altitude c'était impossible pour nous ! Nous avons eu tout de suite mal à la tête ! Route jusqu'à notre écolodge avec vue magnifique sur les montagnes aux neiges éternelles. Déjeuner local : soupe de pâtes et patates accompagnés de pommes de terre deshydratés (odeur très forte car elles sont conservées dans le cuir de lama, c'est assez spécial !), poulet avec du quinoa asolument délicieux. Visite de la maison traditionnelle des parents de notre guide qui vivent dans une seule pièce avec la cuisine (poelon qui fonctionne avec les crottes de lama comme combustible) un lit une table et c'est tout (pas de salle de bains), ils ont vécus jusqu'à 6. Nous nous sommes sentis bien chez eux avec la chaleur du poelon, leur gentillesse et leurs sourires. Jaime nous a expliqué les différents modes de deshydratation des pommes de terre, le mode de conservation du lama en viande séchée, les spécialités culinaires, leur utilisation des plantes pour les maladies; les légendes. Puis séance de tissage traditionnelle, tout un art et beaucoup de patience. Petit gôuter, dégustation de tisanes avec les plantes que nous avions ramassés le matin même dont les feuilles de coca pour le mal de l'altitude ce qui n'a pas fait beaucoup d'effet à Arnô qui a toujours des difficultés à respirer et me fait un peu peur car le 1er centre de soins est à 70km et l'hôtital à 2h de route. Par chance nous sommes avec d'autres touristes qui sont médecins, quel hasard ! Spectacle traditionnel après le dîner ou nous sommes invités à danser et à revêtir leurs vêtements, quel look (photos à l'appui !)


Jeudi 8 Avril

Reveil à la dure sans douche et à l'eau glacée ! Nous sommes allés voir les lamas ce matin là et notre guide Jaime nous a tout expliqué : la reproduction, les risques de pertes, son utilisation. Il nous a ensuite raconté comment en observant la nature cela leur donnait des indications pour la météo et la façon de cultiver pour optimiser les récoltes. Par exemple il y a un oiseau lekelele s'il fait son nid sur un endroit humide cela signifie que l'année sera sèche et vice versa. S'il y a des petits cailloux dans son nid cela signifie qu'il y aura de la grêle. Visite de la mine puis route jusqu'au lac où la communauté emmène les clients pêcher, c'est un véritable havre de paix, le paysage est splendide. Retour au village pour voir la spécialité culinaire de fête, plau cuit sur des pierres chaudes à l'étouffée, c'est délicieux et ce procèdè donne un goût unique aux aliments. Retour difficile à La Paz en fin d'après midi, nous serions bien restés dans la communauté tellement le site est magnifique, au calme et les habitants si adorables et souriants. N'ayant pas vraiment apprécié La Paz à notre arrivée nous décidons de prendre un bus direct pour Uyuni pour prendre le temps d'organiser notre excursion dans le désert de sel. Nuit mouvementée dans le bus, la route est chaotique et nous crevons 3 fois alors qu nous avons pris la compagnie la plus chère !


Vendredi 9 Avril

Arrivéeà Uyuni, à la recherche d'un hôtel, le 1er semble fermé, le 2eme n'a pas de salle de bains privé, le 3ème est le bon enfin nous faisons en sorte car nous avons avec nous nos gros sacs et ne pouvont pas marcher des kilomètres avec ! L'hôtel ressemble à Prison Break de l'extérieur mais nous ne payons que 10€ la nuit avec salle de bains privé alors ça ira très bien. Après midi à la recherche du meilleur qualité prix auprès des agences qui organisent les tours dans le désert de sel car il existe beaucoup d'arnaque et il n'est pas possible de faire ce tour par soi même. De plus il n'y a plus d'office de tourisme seulement la police touristique. Nous choisissons une agence en espèrant avoir fait le bon choix car lorsque l'on lit les forums il y a de quoi perndre peur ! La fille de l'agence ne parle que l'espagnol, nous faisons bien tout répéter et noter sur le reçu (car il n'y a pas de contrat indiquant ce qui est inclus ou non et qu'ils sont spécialistes pour rajouter au dernier moment une taxe ou un supplèment). Déjeuner dans un petit resto de quartier recommandé par le routard, service lent et vérification obligatoire de la note qui contient une erreur ! Le patron marche à on ne sait pas quoi mais ce qui est sûr c'est qu'il ne marche pas droit ! A chaque virage c'était la concentration ultime pour ne pas tomber, à mourir de rire ! Nous apprécions ensuite une bonne douche chaude (non négligeable aprés les conditions dans la communauté, en faisant attention de ne pas asperger car le dijoncteur et la prise éléctrique sont juste à côté ! Diner pizza dans un petit resto où nous rencontrons un Français qui nous donne pleins d'astuces pour notre voyage. Petite anecdote, nous lui demandons s'il mange de tout car nous faisons très attention et avons quand même mal au ventre. Il nous répond qu'il mange de tout et que son meilleur remède est le coca cola. Nous le croisons le lendemain matin alors qu'il devait déjà être parti, livide, il a été malade toute la journée, ce qui quelque part nous rassure !


Samedi 10 Avril

Taxi pour l'hôtel de sel qui est au milieu de nulle part et beaucoup de taxis ne veulent pas y aller ! Nous trouvons enfin un taxi et comprenons pourquoi ils ne veulent pas tous y aller ! la route est complètement défoncée. Nous arrivons à l'hôtel de sel, c'est très beau à l'intérieur, absolument tout est en sel ! Petite viste qui semble un peu désert à l'entrée du désert ! Il y a même un spa avec saunas et salle de massages. Notre chambre elle aussi est tout en sel, des lits au plafond.(avec une grande voûte c'est magnifique). il y a bien sûr des matelas.

 

Pour la petite histoire le Palacio de Sal était à l’origine à l’intérieur du désert de sel et a été le 1er hôtel au monde construit entièrement en sel. Mais il a du être détruit (aux explosifs) pour des raisons écologiques et politiques. Il a été reconstruit à l’identique en 2004 cette fois à l’entrée du désert de sel. C’est un hôtel qui demande beaucoup d’entretien, chaque année après la saison des pluies des rénovations ont lieues, surtout  l’extérieur qui s’abîme avec le vent, la pluie.

Dîner au restaurant tout en sel même les tables et les chaises, spécialité poulet en croûte de sel démoulé par le serveur sur le sol en sel pour le folklore ! Nuit tranquille dans notre chambre de sel.

 

Dimanche 11 Avril

P’tit déj et déjeuner dans le restaurant tout en sel même les tables ! Après midi à Uyuni pour retirer de l’argent et aller sur Internet car l’hôtel est vraiment coupé du monde ! Retour au Palacio de Sal avec le chauffeur qui en fait est un employé de l’hôtel, il parle quelques mots de français « bonjour » « ça va » « merci », c’est amusant avec son accent. Dîner à l’hôtel avec à nouveau le démoulage de poulet en croute de sel par terre sur le sol en sel !

 

Lundi 12 Avril

Aujourd’hui départ pour l’excursion dans le désert de sel tant attendu. Que l’on attend du reste jusqu’à 13h15 alors que le chauffeur devait nous récupérer vers 11h30 12h, on commençait à se demander s’il ne nous avait pas oublié, surtout qu’il n’y a plus moyen de le joindre une fois qu’il est parti ! Par le plus grand des hasards dans le 4x4 il y a les belges que l’on avait rencontré la veille à Uyuni, quelle coïncidence ! Le pire c’est qu’ils n’ont pas achetés leur excursion dans la même agence que nous. Direction le salar d’Uyuni, quelle beauté cette grande étendue de sel blanche, cette immensité à perte de vue et l’impression d’être au milieu de nulle part. C’est le plus grand désert de sel au monde. Arrivée sur l’île d’Incahuasi, déjeuner pique nique (lama froid, quinoa et légumes crus que l’on n’ose pas manger de peur de s’attraper mal au ventre !), puis visite de l’île rocailleuse avec pleins de cactus. Arrêt suivant aux blocs de sel découpés. Groupe et guide super sympa. Arrivée en fin d’après midi à un autre hôtel de sel plus sommaire.

 

Mardi 13 Avril

Réveil à 6h pour douche froide (sensée être chaude), ça réveille surtout quand il fait froid à l’extérieur. Route en jeep pour la montagne aux 7 couleurs, le désert de roche avec l’arbre de roche, lac colorada avec les flamands roses. Nuit en refuge avec nos amis les belges Sarah et Pierrick avec qui nous avons passés de très bons moments. Le refuge est situé à 4800m, sans chauffage il fait un froid glacial on dort dans nos sacs de couchage en plus des couvertures dans une seule pièce mixte pour 6 personnes, il n’y a pas de douches seulement 2wc qui ne ferment pas pour 20 personnes ! Heureusement que ce n’est que pour 1 seule nuit et que nous sommes un bon groupe.

 

Mercredi 14 Avril

Réveil aux aurores à 4h30 du mat (là il fait super froid) pour aller voir les geysers. C’est impressionnant tant par le bruit, l’odeur du soufre que par leurs hauteurs d’environ 10-12 mètres avec en prime le lever du soleil, splendide. Route ensuite pour la laguna verde qui n’est pas si verte que ça car cela dépend du soleil, des vents et de la luminosité à certains moments de la journée. Fin de notre excursion avec notre arrivée à la frontière Bolivie Chili.

 

Pérou suite de l'aventure

Lundi 29 mars

Arrivée à l'aéroport de Lima où il fait très chaud, correspondance en retard pour Arequipa. Nous arrivons enfin, il y a bien un tapis roulant pour les bagages mais c'est un Péruvien lui même qui charge les bagages sur le tapis, pour un peu Arnô voulait aller l'aider. A peine sortis un troupeau de rabatteurs (taxis non officiels et hôtels) se sont jettés sur nous mais on prend le taxi officiel pour ne pas prendre de risques. Arrivée à notre hôtel la Casa de Melgar offert pas Terra, très sympa, ça ressemble à un petit village coloré, les murs sont faits dans la pierre traditionnel d'Arequipa. Petit tour dans le centre historique, très beau de style colonial et encore plus le soir quand tout est illuminé. Dîner dans une petite cafétéria Antojitos de Arequipa recommandé par le routard, où il faut demander les menus très avantageux 7NS (1,9€)

 

Mardi 30 mars

Petit Déjeuner dans le jardin ensoleillé de l'hôtel, on goûte pour la 1ère fois à l'infusion à la feuille de coca, réputé pour le mal des montagnes (Arequipa est à 2300m d'altitude). Visite de la ville à nouveau qui a beaucoup de charme. Arrêt au bistrot du Mono Blanco toujours recommandé par le routard et tenu par un français, Xavier un ancien guide de haute montagne. Non seulement la vue est superbe sur la montagne du Misti aux neiges éternelles mais en plus Xavier est très sympa et nous donne des conseils pour notre itinéraire en Bolivie. On gôute au fameux Inka Cola, spécialité du Pérou, soda au gôut de Malabar ! Déjeuner dans une polleria La Cabana del Sur toujours dans le routard spécialité poulet et patates. Bus de nuit pour Cuzco durée 10h avec Cromotex (moins cher que Cruz del Sur et bonne qualité).

 

Mercredi 31 mars

Arrivée à l'hôtel San Blas partenaire de notre projet, petit hôtel typique du quartier San Blas avec beau patio intérieur. On a un peu mal à la tête avec l'altitude (Cuzco est à 3400m). Déjeuner sur le pouce au Café de Mama Oli recommandé par le routard, bonne omelette et tarte aux épinard maison. Dîner dans un petit resto sympa du routard Granja Heidi, cuisine avec les produits de la ferme, 100% bio.

 

Jeudi 1 avril

Achat des billets d'entrée pour le Machu Picchu à l'INC le bureau officiel (ce qu'il y a de plus sûr car toutes les agences de voyage ne sont pas fiables). Puis repérage du lieu où partent les colectivos pour Ollantaytambo (lieu de départ des billets de Perurail), dans les quartiers populaires. Déjeuner dans un resto agréable du routard le Café Punchay, dégustation d'une variété de patate farci (il en existe 200 au Pérou) et bruschetta sur une terrasse ensoleillée. On profite ensuite de la cheminée et du patio de l'hôtel car l'après midi est pluvieux. Arnô voit passer un lama avec une dame aux habits traditionnel, elle lui propose de prendre une photo avec lui mais après lui réclame de l'argent, une fois mais pas deux ! Dîner dans un resto du routard la caverne del Oriente, petite salle en forme de grotte, dégustation de couscous à l'alpaga.

 

Vendredi 2 avril

Aujourd'hui c'est le grand jour : départ pour le Machu Picchu ! On laisse nos gros sacs à l'hôtel à Cusco pour partir léger et pouvoir dormir à la routarde. Départ en colectivo pour Ollantaytambo (il ne part que lorsqu'il est plein), on reconfirme le prix 10 soles avant de partir. Aprés 1h30 de route dans notre minibus local et après avoir traversé de magnifiques paysages, le chauffeur s'arrête à Ollantaytambo sans que nous fassions attention que c'est là que nous devions descendre. Il voulait absolument nous emmener au prochain village pour nous faire payer plus cher mais nous lui montrons notre billet Perurail. Il nous demande alors 20 soles soit le double, nous protestons et il finit par partir. Petite visite du village, très touristique, avec ses ruines payantes bien sûr. Bus Ollaytaytambo Pisacucho (gare intermédiaire suite au glissement de terrain) puis train Pisacucho Aguas Calientes le tout assuré par Perurail, seule compagnie à assurer la ligne donc chère (c'est le train le plus cher au monde du km). Arrivée à Aguas Calientes, à la recherche d'un hôtel pour la nuit, les 2 premiers sont somplets. On opte pour un du routard en prix moyen l'Hostal Pachakutec rien d'extraordinaire mais on avait été prévenu, c'est comme ça ici. De même pour les restos tout est cher pour le pays et mauvais car la plupart des touristes ne passent qu'une nuit ici donc ...

 

Samedi 3 avril :  Le Machu Picchu

Lever 5h du mat, c'est aujourd'hui le grand jour ! 20 minutes de bus (payant bien entendu) en lacets dans les montagnes, arrivée à l'entrée du site avec quelques encas cahés dans nos poches car il est interdit de ramener de la nourriture sur le site. En plus à l'extérieur tout est hors de prix, nous aprendrons plus tard qu'une bouteille d'eau est vendue 8 soles alors qu'à Cusco 1 sole, le coca à 12 soles au lieu de 2, le hamburger 30 soles au lieu de 3-4 ! Nous pénétrons sur le site, il y a du brouillard mais c'est déjà magique. Nous marchons et grimpons 10 min, il fait déjà chaud. Nous arrivons à l'endroit où toutes les photos du Machu Picchu sont prises. Avec le brouillard on distinguait à peine mais nous étions déjà tout excités à deviner les formes. Nous avons attendus que ça se dégage en discutant avec un couple de français aussi en tour du monde. Le brouillard s'st dissipé peu à peu et nous avons pu voir le Machu Picchu, moment féérique et inoubliable. C'est si splendide qu'il n'y a aucun mot pour vraiment le décrire. Le site change constamment avec les éclaicies, les nuages qui passent sur les montagnes et prend à chaque fois une nouvelle dimension. Nous voulions monter en haut du fameux pic le Wayna Pichu mais il fallait être à l'ouverture à 6h du matin pour avoir les tickets car seulement 400 personnes par jour peuvent y monter en 2 passages à 7h et à 10h. Nous avons tentés à 10h si jamais il restait quelques places et coup de change nous étions le 388ième et avons donc pu monter ! On commence l'ascencion très abrupt avec pleins de marches, y'a même des passages à 4 pattes avec des cordes. Trop dur pour Arnô ! On se croirait presque dans la jungle ! Arrivée au sommet la vue est splendide sur les montagnes alentours et sur le Machu Picchu. La descente n'est pas évidente non plus, même dangereuse par endroit, on y va doucement, ne pas oublier l'altitude car dés qu'on fait un effort on est fatigué. De retour sur le site nous reprenons plein de photos car la luminosité change sans cesse. Nous profitons du site au maximun, nous repartons dans les derniers vers 17h, nous y avons passés 10h ! Redescnte en bus pour Aguas Calientes. Nuit à l'hôtel.

 

Dimanche 4 avril

Nous reprenons le fameux train Perurail et retrouvons le couple de français de la veille avec qui nous faisons le reste du trajet. Bon plan d'ailleurs, ça se voit qu'ils ont pas mal bourlingués car nous prenons des colectivos vraiment locaux et nous payons 3 soles chacun alors qu'à l'aller nous avions payés 10 soles car ça devait être un colectivo privé. Retour à l'hôtel San Blas à Cusco. Diner à un prix record 5 soles (1,25€ par personne) dans un bouiboui de quartier et cela nous paraît exquis par rapport à Aguas Calientes.

 

Lundi 5 avril

Bus de bonne heure avec Tour Peru pour Puno au bord du lac Titicaca. Route de montagne agréable à part qu'au lieu d'avoir les 2 chauffeurs ensemble il dormait à tour de rôle dans la soute à bagages. Visite du marché de Puno assez folklo (normes d'hygiène impressionantes pour nous Européens) surtout sur les étals de viande. Trés bon service et accueil à l'hôtel Itiqua offert par Terra.

 

Mardi 6 avril

Bus Tour Peru de bonne heure pour La Paz en Bolivie via Copacabana avec changement de bus. Route magnifique longeant le lac Titicaca avec les fameux fagots de paille comme on voit toujours dans les reportages à la télé. On descend donc à Copacabana pour les formalités (nouveau tampon sur le passeport youpi !) on reprend le même bus qui nous dépose à Copacabana même, 1h de pause puis bus local jusqu'à La Paz. Une fois dans ce bus local on apprend que le bus n'est pas direct, qu'il y aura 2 arrêts dont 1 avec passage d'un bac avec paiement d'un supplèment et qu'en plus le bus ne s'arrête pas à la gare routière mais à un hôtel en ville dans La Paz. Encore une fois nous sommes devant le fait accompli et nous en avons assez de leur supplèment et taxes ... Le bus s'avére être en plus un bus touristique et s'arrête pour prendre des photos, il n'arrivera donc qu'à 17h au lieu de 15h30-16h comme annoncé !

 

 

 

 

 

New York début de l'aventure

Dimanche 21 mars

Le grand départ est enfin arrivé, première destination New York. Nous sommes à la fois impatients et en même temps la pression monte, la peur d’avoir oublié quelque chose tant il y avait à préparer.

Contrôle obligatoire surtout pour les Etats Unis, on se retrouve presque tout nus ! Il faut même enlever les chaussures. Nous voyageons sur la compagnie American Airlines rien d’exceptionnel. Mon voisin me baragouine quelque chose avec un très fort accent Américain, ça promet pour les comprendre ! Transfert avec super shuttle réservé sur le net le jour même très pratique et moins cher qu’un taxi. Arrivée au Beekman Tower Hôtel, belle surprise que la grandeur de la chambre avec coin salon, kitchenette, chambre et salle de bain séparé avec en prime une belle vue sur New York.

 

Lundi 22 mars

Réveillés à 7h30 par les sirènes de police, on se serait cru dans un film, en plus leurs sirènes ont le même bruit que les jouets des enfants dont les parents finissent par retirer les piles tant le bruit est insupportable ! Visite de la 5ème avenue avec les boutiques de luxe tout en cherchant une connexion Internet, pas si facile, même dans les starbucks et mc do qui font payer une carte. Nous nous réfugions donc à la bibliothèque qui a une grande salle wifi, d’autant plus qu’il pleuviote. La New York Public Library vaut d’ailleurs le détour : marbre, bois sculpté, grands plafonds peints …

Puis visite du Rockfeller Center avec sa patinoire (sapin de noel immense pendant les fêtes) Times Square, incontournable. Impressionnant la taille de ces néons géants, Broadway le quartier des théâtres, Hell’s Kitchen quartier des restaurants de toutes nationalités. Nuit au Beekman

 

Mardi 23 mars

Visite de Chinatown et ses temples, de little Italy. Puis de Upper West Side à la recherche d’un hôtel, non seulement on a cherché comme des fous mais en plus c'est vraiment pourris, pas question d’y dormir. Dernière nuit au Beekman.

 

Mercredi 24 mars

Départ du Beekman pour notre nouvel hôtel le East Village Bed & Coffee, accueil trés sympa, chambres à thème (française, deutch, black & white, zen) et espaces communs colorées, superbe cuisine et salon tv avec internet gratuit. Au rez de chaussée vit la propriètaire Anne, un loft avec des décos originales qu'elle a entièrement fait elle même. Nous avons adoré cet endroit et nous nous sommes sentis comme chez nous. Direction Staten Island ferry gratuit pour voir au loin la statue de la liberté (super plan pour éviter le bateau ultra touristique payant).

 

Jeudi 25 mars

Nouveau B&B ce soir dans West Village, le West Eleventh, B&B de luxe, très sélect. Nous avons la suite El Greco avec SDB spa et accueil champagne. Déjeuner dans un snack typiquement Américain, comptoir comme dans les films, oeufs frits saucisse pommes de terre ketchup. Visite du quartier qui est très agréable semblable à un village et à une rue de là Perry Street où vivent toutes les stars.

 

Vendredi 26 mars

Retour au East Village Bed & Coffee où on s'occupe des résas du train pour le Machu Picchu car le site est fermé depuis plus de 2 mois suite à des glissements de terrain (on le savait même pas), heureusement qu'un contact sur place nous a prévenu car c'est la folie sur place les places se vendent au marché noir. Visite du MOMA (museum of modern art) car tous les vendredis soirs c'est gratuit. Un peu la folie sur place mais on a pu voir des grands maitres comme Picasso, Monnet, Van Gogh ...

 

Samedi 27 mars

Nouvel hôtel le Larchmont, c'est une auberge hôtel conseillé par le Lonely Planet. Correct sans plus par rapport au prix mais c'est New York. Visite du World Trade Center et du musée dédié aux victimes du 11 septembre, moment d'émotion. Maquettes intéressantes de Ground Zéro, 2 immenses fontaines seront construites à la place des 2 tours ainsi que la tour de la liberté.

 

Dimanche 28 mars

Visite de Strawberry Fields, mémorial à Central Park dédié à John Lennon (toute une aventure pour s'y rendre car ce jour là des lignes de métro sont en travaux et on en chie pour trouver car même les New Yorkais sont pommés). Le mémorial est en fait une plaque ronde avec noté "Imagine", des fleurs et des fans qui chantent les Beatles sous la pluie, plus un illuminé qui danse et veut absolument être sur toutes les photos. Petit Hot Dog sur Times Square pour marquer le coup avant de partir, du coup pour 3$ tu le mâches longtemps vu la petite taille ! Décollage ce soir pour Lima.

 

 

 

 

 

 

 

Assurances Voyages ACS : nouveau sponsor

tp://www.acs-ami.com/

ACS, le spécialiste des assurances voyage nous offre notre assurance voyage.

Plus de 20 ans dans la protection sociale des personnes qui voyagent en dehors de leur pays d'origine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×