Bolivie une nouvelle aventure

Mardi 6 avril suite

Nous arrivons à La Paz, c'est une grande ville à 4200m, très polluée, ça grouille de partout. En plus des avertissements sur le routard, de ceux redonnès dans le bus et de ceux affichés dans l'hôtel concernant les faux policiers qui volent les touristes nous ne sommes pas rassurés. Notre hôtel est le Sagarnaga, partenaire de notre projet, nous y passons une nuit. Arnô passe une mauvaise nuit, à cause de l'altitude il a du mal à respirer.


Mercredi 7 avril

Départ pour la communauté de Tuni situé encore plus haut à 4400m d'altitude, dans la Cordillère Royale à 2h de la Paz. Jaime un membre de la communauté sera notre guide pendant 2 jours. Nous arrivons à Tuni, 1er arrêt où la communauté cultive plusieurs variétés de quinoa et de patates. Nous participons à la récolte du quinoa avec les autres femmes du village. Arrêt suivant à l'école du village où nous montrons sur la carte notre périple et d'où nous venons. C'est une école avec peu de moyens, nous avons rapporter des petits laits, chaque écolier se présente à son tour puis nous lui offrons un lait. La maîtresse leur fait chanter une chanson tous ensemble puis un à un ils viennent faire une récitation. Nous avons ensuite fait un jeu dans la cour mais il fallait courir et avec l'altitude c'était impossible pour nous ! Nous avons eu tout de suite mal à la tête ! Route jusqu'à notre écolodge avec vue magnifique sur les montagnes aux neiges éternelles. Déjeuner local : soupe de pâtes et patates accompagnés de pommes de terre deshydratés (odeur très forte car elles sont conservées dans le cuir de lama, c'est assez spécial !), poulet avec du quinoa asolument délicieux. Visite de la maison traditionnelle des parents de notre guide qui vivent dans une seule pièce avec la cuisine (poelon qui fonctionne avec les crottes de lama comme combustible) un lit une table et c'est tout (pas de salle de bains), ils ont vécus jusqu'à 6. Nous nous sommes sentis bien chez eux avec la chaleur du poelon, leur gentillesse et leurs sourires. Jaime nous a expliqué les différents modes de deshydratation des pommes de terre, le mode de conservation du lama en viande séchée, les spécialités culinaires, leur utilisation des plantes pour les maladies; les légendes. Puis séance de tissage traditionnelle, tout un art et beaucoup de patience. Petit gôuter, dégustation de tisanes avec les plantes que nous avions ramassés le matin même dont les feuilles de coca pour le mal de l'altitude ce qui n'a pas fait beaucoup d'effet à Arnô qui a toujours des difficultés à respirer et me fait un peu peur car le 1er centre de soins est à 70km et l'hôtital à 2h de route. Par chance nous sommes avec d'autres touristes qui sont médecins, quel hasard ! Spectacle traditionnel après le dîner ou nous sommes invités à danser et à revêtir leurs vêtements, quel look (photos à l'appui !)


Jeudi 8 Avril

Reveil à la dure sans douche et à l'eau glacée ! Nous sommes allés voir les lamas ce matin là et notre guide Jaime nous a tout expliqué : la reproduction, les risques de pertes, son utilisation. Il nous a ensuite raconté comment en observant la nature cela leur donnait des indications pour la météo et la façon de cultiver pour optimiser les récoltes. Par exemple il y a un oiseau lekelele s'il fait son nid sur un endroit humide cela signifie que l'année sera sèche et vice versa. S'il y a des petits cailloux dans son nid cela signifie qu'il y aura de la grêle. Visite de la mine puis route jusqu'au lac où la communauté emmène les clients pêcher, c'est un véritable havre de paix, le paysage est splendide. Retour au village pour voir la spécialité culinaire de fête, plau cuit sur des pierres chaudes à l'étouffée, c'est délicieux et ce procèdè donne un goût unique aux aliments. Retour difficile à La Paz en fin d'après midi, nous serions bien restés dans la communauté tellement le site est magnifique, au calme et les habitants si adorables et souriants. N'ayant pas vraiment apprécié La Paz à notre arrivée nous décidons de prendre un bus direct pour Uyuni pour prendre le temps d'organiser notre excursion dans le désert de sel. Nuit mouvementée dans le bus, la route est chaotique et nous crevons 3 fois alors qu nous avons pris la compagnie la plus chère !


Vendredi 9 Avril

Arrivéeà Uyuni, à la recherche d'un hôtel, le 1er semble fermé, le 2eme n'a pas de salle de bains privé, le 3ème est le bon enfin nous faisons en sorte car nous avons avec nous nos gros sacs et ne pouvont pas marcher des kilomètres avec ! L'hôtel ressemble à Prison Break de l'extérieur mais nous ne payons que 10€ la nuit avec salle de bains privé alors ça ira très bien. Après midi à la recherche du meilleur qualité prix auprès des agences qui organisent les tours dans le désert de sel car il existe beaucoup d'arnaque et il n'est pas possible de faire ce tour par soi même. De plus il n'y a plus d'office de tourisme seulement la police touristique. Nous choisissons une agence en espèrant avoir fait le bon choix car lorsque l'on lit les forums il y a de quoi perndre peur ! La fille de l'agence ne parle que l'espagnol, nous faisons bien tout répéter et noter sur le reçu (car il n'y a pas de contrat indiquant ce qui est inclus ou non et qu'ils sont spécialistes pour rajouter au dernier moment une taxe ou un supplèment). Déjeuner dans un petit resto de quartier recommandé par le routard, service lent et vérification obligatoire de la note qui contient une erreur ! Le patron marche à on ne sait pas quoi mais ce qui est sûr c'est qu'il ne marche pas droit ! A chaque virage c'était la concentration ultime pour ne pas tomber, à mourir de rire ! Nous apprécions ensuite une bonne douche chaude (non négligeable aprés les conditions dans la communauté, en faisant attention de ne pas asperger car le dijoncteur et la prise éléctrique sont juste à côté ! Diner pizza dans un petit resto où nous rencontrons un Français qui nous donne pleins d'astuces pour notre voyage. Petite anecdote, nous lui demandons s'il mange de tout car nous faisons très attention et avons quand même mal au ventre. Il nous répond qu'il mange de tout et que son meilleur remède est le coca cola. Nous le croisons le lendemain matin alors qu'il devait déjà être parti, livide, il a été malade toute la journée, ce qui quelque part nous rassure !


Samedi 10 Avril

Taxi pour l'hôtel de sel qui est au milieu de nulle part et beaucoup de taxis ne veulent pas y aller ! Nous trouvons enfin un taxi et comprenons pourquoi ils ne veulent pas tous y aller ! la route est complètement défoncée. Nous arrivons à l'hôtel de sel, c'est très beau à l'intérieur, absolument tout est en sel ! Petite viste qui semble un peu désert à l'entrée du désert ! Il y a même un spa avec saunas et salle de massages. Notre chambre elle aussi est tout en sel, des lits au plafond.(avec une grande voûte c'est magnifique). il y a bien sûr des matelas.

 

Pour la petite histoire le Palacio de Sal était à l’origine à l’intérieur du désert de sel et a été le 1er hôtel au monde construit entièrement en sel. Mais il a du être détruit (aux explosifs) pour des raisons écologiques et politiques. Il a été reconstruit à l’identique en 2004 cette fois à l’entrée du désert de sel. C’est un hôtel qui demande beaucoup d’entretien, chaque année après la saison des pluies des rénovations ont lieues, surtout  l’extérieur qui s’abîme avec le vent, la pluie.

Dîner au restaurant tout en sel même les tables et les chaises, spécialité poulet en croûte de sel démoulé par le serveur sur le sol en sel pour le folklore ! Nuit tranquille dans notre chambre de sel.

 

Dimanche 11 Avril

P’tit déj et déjeuner dans le restaurant tout en sel même les tables ! Après midi à Uyuni pour retirer de l’argent et aller sur Internet car l’hôtel est vraiment coupé du monde ! Retour au Palacio de Sal avec le chauffeur qui en fait est un employé de l’hôtel, il parle quelques mots de français « bonjour » « ça va » « merci », c’est amusant avec son accent. Dîner à l’hôtel avec à nouveau le démoulage de poulet en croute de sel par terre sur le sol en sel !

 

Lundi 12 Avril

Aujourd’hui départ pour l’excursion dans le désert de sel tant attendu. Que l’on attend du reste jusqu’à 13h15 alors que le chauffeur devait nous récupérer vers 11h30 12h, on commençait à se demander s’il ne nous avait pas oublié, surtout qu’il n’y a plus moyen de le joindre une fois qu’il est parti ! Par le plus grand des hasards dans le 4x4 il y a les belges que l’on avait rencontré la veille à Uyuni, quelle coïncidence ! Le pire c’est qu’ils n’ont pas achetés leur excursion dans la même agence que nous. Direction le salar d’Uyuni, quelle beauté cette grande étendue de sel blanche, cette immensité à perte de vue et l’impression d’être au milieu de nulle part. C’est le plus grand désert de sel au monde. Arrivée sur l’île d’Incahuasi, déjeuner pique nique (lama froid, quinoa et légumes crus que l’on n’ose pas manger de peur de s’attraper mal au ventre !), puis visite de l’île rocailleuse avec pleins de cactus. Arrêt suivant aux blocs de sel découpés. Groupe et guide super sympa. Arrivée en fin d’après midi à un autre hôtel de sel plus sommaire.

 

Mardi 13 Avril

Réveil à 6h pour douche froide (sensée être chaude), ça réveille surtout quand il fait froid à l’extérieur. Route en jeep pour la montagne aux 7 couleurs, le désert de roche avec l’arbre de roche, lac colorada avec les flamands roses. Nuit en refuge avec nos amis les belges Sarah et Pierrick avec qui nous avons passés de très bons moments. Le refuge est situé à 4800m, sans chauffage il fait un froid glacial on dort dans nos sacs de couchage en plus des couvertures dans une seule pièce mixte pour 6 personnes, il n’y a pas de douches seulement 2wc qui ne ferment pas pour 20 personnes ! Heureusement que ce n’est que pour 1 seule nuit et que nous sommes un bon groupe.

 

Mercredi 14 Avril

Réveil aux aurores à 4h30 du mat (là il fait super froid) pour aller voir les geysers. C’est impressionnant tant par le bruit, l’odeur du soufre que par leurs hauteurs d’environ 10-12 mètres avec en prime le lever du soleil, splendide. Route ensuite pour la laguna verde qui n’est pas si verte que ça car cela dépend du soleil, des vents et de la luminosité à certains moments de la journée. Fin de notre excursion avec notre arrivée à la frontière Bolivie Chili.

 

Bolivie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site