Pérou

Pérou suite de l'aventure

Lundi 29 mars

Arrivée à l'aéroport de Lima où il fait très chaud, correspondance en retard pour Arequipa. Nous arrivons enfin, il y a bien un tapis roulant pour les bagages mais c'est un Péruvien lui même qui charge les bagages sur le tapis, pour un peu Arnô voulait aller l'aider. A peine sortis un troupeau de rabatteurs (taxis non officiels et hôtels) se sont jettés sur nous mais on prend le taxi officiel pour ne pas prendre de risques. Arrivée à notre hôtel la Casa de Melgar offert pas Terra, très sympa, ça ressemble à un petit village coloré, les murs sont faits dans la pierre traditionnel d'Arequipa. Petit tour dans le centre historique, très beau de style colonial et encore plus le soir quand tout est illuminé. Dîner dans une petite cafétéria Antojitos de Arequipa recommandé par le routard, où il faut demander les menus très avantageux 7NS (1,9€)

 

Mardi 30 mars

Petit Déjeuner dans le jardin ensoleillé de l'hôtel, on goûte pour la 1ère fois à l'infusion à la feuille de coca, réputé pour le mal des montagnes (Arequipa est à 2300m d'altitude). Visite de la ville à nouveau qui a beaucoup de charme. Arrêt au bistrot du Mono Blanco toujours recommandé par le routard et tenu par un français, Xavier un ancien guide de haute montagne. Non seulement la vue est superbe sur la montagne du Misti aux neiges éternelles mais en plus Xavier est très sympa et nous donne des conseils pour notre itinéraire en Bolivie. On gôute au fameux Inka Cola, spécialité du Pérou, soda au gôut de Malabar ! Déjeuner dans une polleria La Cabana del Sur toujours dans le routard spécialité poulet et patates. Bus de nuit pour Cuzco durée 10h avec Cromotex (moins cher que Cruz del Sur et bonne qualité).

 

Mercredi 31 mars

Arrivée à l'hôtel San Blas partenaire de notre projet, petit hôtel typique du quartier San Blas avec beau patio intérieur. On a un peu mal à la tête avec l'altitude (Cuzco est à 3400m). Déjeuner sur le pouce au Café de Mama Oli recommandé par le routard, bonne omelette et tarte aux épinard maison. Dîner dans un petit resto sympa du routard Granja Heidi, cuisine avec les produits de la ferme, 100% bio.

 

Jeudi 1 avril

Achat des billets d'entrée pour le Machu Picchu à l'INC le bureau officiel (ce qu'il y a de plus sûr car toutes les agences de voyage ne sont pas fiables). Puis repérage du lieu où partent les colectivos pour Ollantaytambo (lieu de départ des billets de Perurail), dans les quartiers populaires. Déjeuner dans un resto agréable du routard le Café Punchay, dégustation d'une variété de patate farci (il en existe 200 au Pérou) et bruschetta sur une terrasse ensoleillée. On profite ensuite de la cheminée et du patio de l'hôtel car l'après midi est pluvieux. Arnô voit passer un lama avec une dame aux habits traditionnel, elle lui propose de prendre une photo avec lui mais après lui réclame de l'argent, une fois mais pas deux ! Dîner dans un resto du routard la caverne del Oriente, petite salle en forme de grotte, dégustation de couscous à l'alpaga.

 

Vendredi 2 avril

Aujourd'hui c'est le grand jour : départ pour le Machu Picchu ! On laisse nos gros sacs à l'hôtel à Cusco pour partir léger et pouvoir dormir à la routarde. Départ en colectivo pour Ollantaytambo (il ne part que lorsqu'il est plein), on reconfirme le prix 10 soles avant de partir. Aprés 1h30 de route dans notre minibus local et après avoir traversé de magnifiques paysages, le chauffeur s'arrête à Ollantaytambo sans que nous fassions attention que c'est là que nous devions descendre. Il voulait absolument nous emmener au prochain village pour nous faire payer plus cher mais nous lui montrons notre billet Perurail. Il nous demande alors 20 soles soit le double, nous protestons et il finit par partir. Petite visite du village, très touristique, avec ses ruines payantes bien sûr. Bus Ollaytaytambo Pisacucho (gare intermédiaire suite au glissement de terrain) puis train Pisacucho Aguas Calientes le tout assuré par Perurail, seule compagnie à assurer la ligne donc chère (c'est le train le plus cher au monde du km). Arrivée à Aguas Calientes, à la recherche d'un hôtel pour la nuit, les 2 premiers sont somplets. On opte pour un du routard en prix moyen l'Hostal Pachakutec rien d'extraordinaire mais on avait été prévenu, c'est comme ça ici. De même pour les restos tout est cher pour le pays et mauvais car la plupart des touristes ne passent qu'une nuit ici donc ...

 

Samedi 3 avril :  Le Machu Picchu

Lever 5h du mat, c'est aujourd'hui le grand jour ! 20 minutes de bus (payant bien entendu) en lacets dans les montagnes, arrivée à l'entrée du site avec quelques encas cahés dans nos poches car il est interdit de ramener de la nourriture sur le site. En plus à l'extérieur tout est hors de prix, nous aprendrons plus tard qu'une bouteille d'eau est vendue 8 soles alors qu'à Cusco 1 sole, le coca à 12 soles au lieu de 2, le hamburger 30 soles au lieu de 3-4 ! Nous pénétrons sur le site, il y a du brouillard mais c'est déjà magique. Nous marchons et grimpons 10 min, il fait déjà chaud. Nous arrivons à l'endroit où toutes les photos du Machu Picchu sont prises. Avec le brouillard on distinguait à peine mais nous étions déjà tout excités à deviner les formes. Nous avons attendus que ça se dégage en discutant avec un couple de français aussi en tour du monde. Le brouillard s'st dissipé peu à peu et nous avons pu voir le Machu Picchu, moment féérique et inoubliable. C'est si splendide qu'il n'y a aucun mot pour vraiment le décrire. Le site change constamment avec les éclaicies, les nuages qui passent sur les montagnes et prend à chaque fois une nouvelle dimension. Nous voulions monter en haut du fameux pic le Wayna Pichu mais il fallait être à l'ouverture à 6h du matin pour avoir les tickets car seulement 400 personnes par jour peuvent y monter en 2 passages à 7h et à 10h. Nous avons tentés à 10h si jamais il restait quelques places et coup de change nous étions le 388ième et avons donc pu monter ! On commence l'ascencion très abrupt avec pleins de marches, y'a même des passages à 4 pattes avec des cordes. Trop dur pour Arnô ! On se croirait presque dans la jungle ! Arrivée au sommet la vue est splendide sur les montagnes alentours et sur le Machu Picchu. La descente n'est pas évidente non plus, même dangereuse par endroit, on y va doucement, ne pas oublier l'altitude car dés qu'on fait un effort on est fatigué. De retour sur le site nous reprenons plein de photos car la luminosité change sans cesse. Nous profitons du site au maximun, nous repartons dans les derniers vers 17h, nous y avons passés 10h ! Redescnte en bus pour Aguas Calientes. Nuit à l'hôtel.

 

Dimanche 4 avril

Nous reprenons le fameux train Perurail et retrouvons le couple de français de la veille avec qui nous faisons le reste du trajet. Bon plan d'ailleurs, ça se voit qu'ils ont pas mal bourlingués car nous prenons des colectivos vraiment locaux et nous payons 3 soles chacun alors qu'à l'aller nous avions payés 10 soles car ça devait être un colectivo privé. Retour à l'hôtel San Blas à Cusco. Diner à un prix record 5 soles (1,25€ par personne) dans un bouiboui de quartier et cela nous paraît exquis par rapport à Aguas Calientes.

 

Lundi 5 avril

Bus de bonne heure avec Tour Peru pour Puno au bord du lac Titicaca. Route de montagne agréable à part qu'au lieu d'avoir les 2 chauffeurs ensemble il dormait à tour de rôle dans la soute à bagages. Visite du marché de Puno assez folklo (normes d'hygiène impressionantes pour nous Européens) surtout sur les étals de viande. Trés bon service et accueil à l'hôtel Itiqua offert par Terra.

 

Mardi 6 avril

Bus Tour Peru de bonne heure pour La Paz en Bolivie via Copacabana avec changement de bus. Route magnifique longeant le lac Titicaca avec les fameux fagots de paille comme on voit toujours dans les reportages à la télé. On descend donc à Copacabana pour les formalités (nouveau tampon sur le passeport youpi !) on reprend le même bus qui nous dépose à Copacabana même, 1h de pause puis bus local jusqu'à La Paz. Une fois dans ce bus local on apprend que le bus n'est pas direct, qu'il y aura 2 arrêts dont 1 avec passage d'un bac avec paiement d'un supplèment et qu'en plus le bus ne s'arrête pas à la gare routière mais à un hôtel en ville dans La Paz. Encore une fois nous sommes devant le fait accompli et nous en avons assez de leur supplèment et taxes ... Le bus s'avére être en plus un bus touristique et s'arrête pour prendre des photos, il n'arrivera donc qu'à 17h au lieu de 15h30-16h comme annoncé !

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site